A Birmingham, le Wi-Fi sert à tout dans les transports

Par 24 juin 2008
Mots-clés : Smart city, Europe

Le réseau sans fil de la municipalité devrait servir à la création d'un nouveau système de transport intelligent qui intègre à la fois les véhicules publics et privés.

L'application de la technologie Wi-Fi aux infrastructures de transport se diversifie. Alors que des villes comme Madrid utilisaient déjà des systèmes sans fil pour localiser les bus, Birmingham va plus loin: elle développe un système interactif de contrôle et de suivi des transports à distance permettant certes de localiser les automobiles mais également de fournir un réseau Internet à l'intérieur des véhicules grâce au réseau sans fil haut débit de la ville installé par l'opérateur historique BT. Intérêt : recevoir ou envoyer des informations sur la localisation de son véhicule, consulter sa boîte mail, utiliser des webcams ou passer des appels mains libres. Le tout depuis un écran tactile. Cette technologie pourrait également servir à connaître la position des bus, des trains et des taxis pour en informer les usagers via SMS ou par d'autres moyens.
Une expérience écologique
Elle pourrait permettre aux autorités locales d'informer les automobilistes en temps réel de l'état du trafic ou d'éventuelles déviations. Un premier test a déjà été réalisé. Des chercheurs des universités de Birmingham et de Coventry, qui participent au projet, ont conçu et installé des dispositifs Wi-Fi sur une série de transports écologiques carburant à l'hydrogène tels que des voitures ou une péniche à système de propulsion hybride. "La prochaine étape va consister à expérimenter cette technologie parmi mille personnes utilisant les transports en communs ainsi que des véhicules privés" explique Tim Luft, l'un des chercheurs à l'université de Coventry qui travaille depuis huit mois sur ce projet.
Redynamiser le tourisme
Ce dispositif pourrait préfigurer l'installation de tout un système de transport par Wi-Fi dans le centre ville de Birmingham. A l'extérieur de la zone couverte par ce réseau, le système pourraient permuter sur les autres réseaux traditionnellement impartis à cet effet comme le GSM ou le 3G. On ne sait pas encore si ce système serait payant ou gratuit pour l'usager. A noter: outre l'amélioration de l'efficacité des infrastructures de transport, ce système pourrait aussi servir à redynamiser le tourisme dans la ville grâce à l'invention de nouveaux services. Ce système pourrait par exemple servir à diriger les touristes vers des parkings ou d'autres lieux dans lesquels des places sont disponibles. Il pourrait aussi leur donner accès à des informations renouvelées en temps réel sur les lieux touristiques devant lesquels ils passent, que ce soit en bus ou en péniche

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas