Le Blackberry doit compter avec un nouveau concurrent né du rachat de Smartner par Seven

Par 12 avril 2005
Mots-clés : Smart city

Le Blackberry saura-t-il tenir son rang et conserver sa place de chouchou des cadres ? La concurrence, pour le fabricant canadien Research In Motion (RIM) devrait devenir de plus en plus ardue...

Le Blackberry saura-t-il tenir son rang et conserver sa place de chouchou des cadres ? La concurrence, pour le fabricant canadien Research In Motion (RIM) devrait devenir de plus en plus ardue. La société américaine Seven, spécialisée dans les solutions de messagerie électronique pour appareils mobiles, vient d'annoncer le rachat de son concurrent finlandais Smartner.

Le montant de l'opération n'a pas été dévoilé. Selon les analystes, il se chiffrerait autour de 250 millions de dollars. Dans un communiqué de presse, les deux intéressés précisent que Seven dispose d'une base clientèle de quelque 45 opérateurs de téléphonie mobile dans 30 pays. La société jouit également de partenariats avec les fabricants de mobiles Nokia, Motorola, Sony Ericsson, Samsung et Siemens.

Par rapport à RIM, Seven s'adresse également au public des entreprises, mais il ne néglige pas le grand public. Son rachat de Smartner lui assure aujourd'hui une forte présence sur le continent européen : le Finlandais a notamment signé des accords avec l'opérateur Vodafone et est partenaire de son compatriote Nokia.

Face à l'intensification de la concurrence, le Blackberry n'a qu'à bien se tenir !

(Atelier groupe BNP Paribas - 12/04/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas