Blogs : atout professionnel ou erreur ineffaçable ?

Par 03 mars 2006
Mots-clés : Smart city

I blog, you blog, he/she/(it* ?) blogs... Tout le monde en parle, beaucoup s'y mettent, même pour quelques semaines : un internaute français sur dix a déjà cédé à la tentation si l'on se réfère...

I blog, you blog, he/she/(it* ?) blogs… Tout le monde en parle, beaucoup s'y mettent, même pour quelques semaines : un internaute français sur dix a déjà cédé à la tentation si l'on se réfère aux estimations de Médiamétrie, publiées en décembre 2005. Autre fait marquant de l'enquête : 80 % de ces internautes bloggeurs seraient âgés de moins de 24 ans.
 
Fréquemment en écriture SMS, ces adolescents livrent avec humour (souvent) mais sans réserve (presque toujours) des aspects privés de leur vie (sorties, rapports amoureux...) et de leur rapport au monde (blagues, point de vue sur l'actualité, les autorités…). De quoi susciter la curiosité de leur réseau de copains (entre 10 et 50 personnes en moyenne).
 
Ce dynamisme éditorial contribue au succès de plates-formes de blogs pour adolescents, à l'instar des fameux Skyblog (plus de 3,5 millions de visiteurs uniques en novembre 2005, contre 1,8 million pour MSN Space). Faute d'avoir été rachetée par TF1, la plate-forme Skyblog a donné à cette dernière la volonté de créer une chaîne de TV réalisée par les bloggeurs afin de capter la cible des ados.
 
Mais dans le temps, ces blogs sont-ils bénéfiques à leur créateur ? D'après une enquête du journal Libération, commentée par le site Internet Actu, ces carnets personnels mis sur la Toile sont aux yeux de certains recruteurs comparables à de véritables "tatouages" : des marques indélébiles, des "caprices de jeunesse" qui n'incitent pas nécessairement ces derniers à laisser une chance au candidat…
 
Si des spécialistes en recrutement ont créé leur blog (à l'instar de Jacques Froissant, membre reconnu du cercle des bloggeurs professionnels), si des entrepreneurs tirent habilement profit des contenus spécialisés qu'ils mettent en ligne sur leur secteur d'activité, tous les internautes n'ont pas encore pris le recul nécessaire pour ce type d'exercice qui, la mémoire des moteurs de recherche étant longue, peut s'avérer contre-productif.
 
* Des entreprises bloguent, pourquoi pas demain des robots blogs ?
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 03/03/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas