BNE : ouverture au public courant 2006 ?

Par 09 février 2006
Mots-clés : Smart city, Europe

La France pourrait apporter entre 300 000 et 400 000 ouvrages à la future Bibliothèque numérique européenne (BNE), dont les portes devraient ouvrir cette année. Cette alternative...

La France pourrait apporter entre 300 000 et 400 000 ouvrages à la future Bibliothèque numérique européenne (BNE), dont les portes devraient ouvrir cette année. Cette alternative "légitime" à l'ambitieux projet de numérisation emmené par le moteur de recherche Google entend proposer à la fois des contenus soumis au droit d'auteur et des ouvrages tombés dans le domaine public, sans léser les éventuels ayants droit.
 
Ouverture au grand public prévue "courant 2006". Le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, a précisé les objectifs que se fixe la France : fournir entre 300 000 et 400 000 ouvrages, issus à 70 % ou 80 % de Gallica, la bibliothèque numérique de la BNF, "sous réserve que ces contenus soient modernisés, et évoluent en 2006 afin d'être conformes aux standards de visualisation et d'indexation".
 
Pour cela, les instigateurs français du projet doivent encore étudier les "procédés industriels de numérisation de masse" qui seront utilisés.
 
Le modèle économique de ce nouveau support reste également à définir, même si le ministère de la Culture a indiqué réfléchir à la mise en place "d’une structure public-privé associant les éditeurs", et le "portage européen du projet, au niveau des Etats-membres et de la Commission comme au niveau de l’ensemble des opérateurs potentiels (archives, bibliothèques, éditeurs)".
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 09/02/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas