La BNF ouvre un labo high-tech

Par 09 juin 2010
Mots-clés : Europe

Un écran tactile, qui prend la forme d'un "mur" magique, sur lequel il est possible de déplacer des documents numérisés, comme de vieux manuscrits trop précieux pour passer de main en main, des cartes géographiques, que l'on peut agrandir à souhait, en touchant des deux doigts l'écran, des photographies, des vidéos, des catalogues… Et puis, aussi, un robot, qui circule dans les allées, pour proposer aux lecteurs ses services, donner des informations sur la disponibilité des livres, via un écran de contrôle interactif. Des e-books, mis à la disposition des lecteurs, un ordinateur proposant de la réalité augmentée, des applications intégrant de l'encre numérique, qui proposent notamment en lecture le fil AFP, réactualisé en permanence, en étant connecté en Wifi à la Toile…

Tout cela, désormais disponible à la Bibliothèque nationale de France. Un espace dédié, baptisé "Labo BNF". Bien sûr, pour le moment, il s'agit surtout de faire un pas symbolique, pour une institution du livre, vers les nouvelles technologies. Comme se plaisent d'ailleurs à le dire les responsables de cet espace : "Le laboratoire BNF est un bel exemple de ce point de rencontre entre le livre et les nouvelles technologies".

Reste à voir quelle sera son évolution, car pour le moment, cela ressemble plus à un lieu d'expérimentation (ce qui est assez logique, pour un laboratoire) qu'à un espace véritablement fonctionnel. Les lecteurs apprécieront jouer avec ces gadgets, et cela participera à la démocratisation de certaines technologies liées au livre, mais l'usage proprement dit doit encore être inventé. L'avantage de ce lieu, c'est qu'il laisse imaginer justement les possibilités offertes par le croisement entre l'univers de la connaissance, et celui des nouvelles technologies.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas