Le bogue menace les micro-entreprises.

Par 21 octobre 1999
Mots-clés : Smart city

Selon le baromètre Ifop présenté hier par Marylise Lebranchu, la ministre des PME, seules 29 % des entreprises unipersonnelles (sans salarié) ont engagé des démarches pour se prémunir des pannes inf...

Selon le baromètre Ifop présenté hier par Marylise Lebranchu, la ministre
des PME, seules 29 % des entreprises unipersonnelles (sans salarié) ont
engagé des démarches pour se prémunir des pannes informatiques et
électroniques, 51 % pour celles de 1 à 9 salariés, contre 93 % pour les
50-199 salariés.
Plus inquiétant, 42 % des entreprises de moins de 10 salariés et 64 % des
entreprises unipersonnelles n'ont engagé aucune démarche et n'ont
nullement l'intention de le faire. Respectivement 69 et 73 % d'entre elles
croient ne pas avoir besoin de mise à niveau et se déclarent prêtes au
passage à l'an 2000. Cependant, des diagnostics menés dans un échantillon
d'entreprises ont montré que plus de la moitié des équipements concernés
par le bogue présentent des risques sérieux si aucune vérification n'est
faite.
Les secteurs de la BTP et de l'agriculture sont les plus en retard, suivis
du commerce et des services.
Face à cette faible mobilisation des très petites entreprises, le Centre
national d'Information sur le passage à l'an 2000 va diffuser à 400 000
exemplaires un document pour établir un plan de secours en cas de panne
liée au bogue de l'an 2000.
(Christine Weissrock - Atelier Paribas)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas