Les bons de réduction s'adaptent-ils au secteur pharmaceutique ?

Par 22 novembre 2012 1 commentaire
Coupons

Aux Etats-Unis, MyCouponDoc propose aux individus d'imprimer des bons de réduction pour acheter moins chers les médicaments dont ils ont besoin. Pour les laboratoires, il s'agit de communiquer et de fidéliser.

Aux Etats-Unis, le prix des médicaments aurait plus que doublé au cours de ces dix dernières années et celui des assurances aurait également augmenté de plus de 20% en moyenne. Le constat est posé par MyCoupondoc, une startup incubée au sein de HealthBox, et qui adopte le système des bons de réduction, mais pour les médicaments. Peut-on proposer des promotions sur les médicaments comme sur les produits de grande distribution ? Pour la compagnie, la réponse est oui, si évidemment cela est encadré. La solution consiste en une plateforme web sur laquelle les patients peuvent obtenir des bons sur des produits accessibles avec ou sans ordonnance. Le processus est simple. Le patient utilise le moteur de recherche intégré au site, et entre le nom d'un médicament ou d'une maladie. Le site lui propose différents coupons adaptés à ses besoins, mais il peut aussi consulter l'ensemble des coupons répertoriés, soit plus de 400 bons parmi les médicaments les plus couramment prescrits ou sans ordonnance sur le marché.

Imprimer et acheter

Le consommateur choisit un coupon, remplit le formulaire, puis imprime le coupon qu'il emmènera directement chez son pharmacien. Le dispositif ne permet donc pas d'acheter avec en ligne, et nécessite une vérification chez le pharmacien, qui donne sa validation finale sur la pertinence ou pas du produit avec la pathologie. Selon les fondateurs, les économies qu'ils pourraient réaliser chaque année serait non négligeable soit plusieurs centaines de dollars. "Cette initiative est similaire aux sites comme Groupon, qui propose des réductions sur les cabinets de soin", explique à L'Atelier Denise Silber, fondatrice de Basil Strategies. Reste à savoir pourquoi les laboratoires proposeraient des réductions sur leurs médicaments, et les afficheraient comme des biens de grande consommation. "Pour le fabricant, c'est intéressant car cela permettrait de stimuler les ventes ponctuellement", ajoute Denise Silber.

Fidéliser ?

En effet, l'industrie pharmaceutique dépenserait près de 4 milliards de dollars en marketing et dans la distribution. Mais ces coupons visent aussi à "fidéliser" les patients. A noter que MyCouponDoc  ne se contenterait pas de faire de la distribution de bons de réduction. La startup intègrerait également l'industrie de la santé à savoir la pharmacie et les médecins. Leur plateforme web s'intègrerait aux applications déjà existantes des pharmaciens mais également aux logiciels des médecins. Ainsi, cela permettrait aux patients d'imprimer des coupons directement du point de vente grâce à un partenariat avec Merge Healthcare.

 

Haut de page

1 Commentaire

elle est ou la sécu?

Soumis par zaz (non vérifié) - le 05 janvier 2013 à 18h21

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas