Le bordelais Com One lance sur le marché un décodeur permettant de

Par 06 novembre 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

recevoir Internet sur la télévision. Prenant de vitesse les géants de l’informatique comme Microsoft, la PME bordelaise Com One vient de présenter son “Domo TV”, décodeur mettant Internet sur le té...

recevoir Internet sur la télévision.
Prenant de vitesse les géants de l’informatique comme Microsoft, la PME
bordelaise Com One vient de présenter son “Domo TV”, décodeur mettant
Internet sur le téléviseur. Lancé le 7 novembre, le décodeur composé d’un
boîtier équipé d’un lecteur de carte à puce et d’un clavier sans fil,
loué mensuellement 99 F auquel s’ajoute un abonnement à Wanadoo, le seul
service en ligne accessible pour l’instant à partir de cet appareil
(premier prix 45 F/mois) sera proposé dans la grande distribution (Auchan,
Continent, Boulanger, FNAC …).
PDG de Com One, Jacques Saubade explique “37 % des Français sont
intéressés par Internet, mais pas par l’informatique. La télévision est le
point de ralliement de la famille. Nous voulons en faire un terminal pour
surfer sur Internet et une centrale de domotique et de
vidéosurveillance”.
Sorte de mini-PC, intégrant des composants standards (une puce Cyrix, le
système d’exploitation QNX de Photon, le logiciel de navigation Mosaïc),
Domo TV permet d’envoyer des e-mail et des fax, de consulter le Minitel,
d’afficher un répertoire, de surfer sur Internet et même de téléphoner les
mains libres.
D’ici à mars prochain, Com One espère louer 25 000 décodeurs.

Commercialisant depuis mai 1998 sa Netbox (décodeur bâti avec des outils
propriétaires pour surfer sur Internet depuis sa télévision), le français
Netgem espère atteindre à la fin de l’année les 100 000 unités.
De son côté, Microsoft devrait lancer en Europe son WebTV dans quelques
mois.
(La Tribune Les Echos Le Figaro 06/11/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas