La Bourse est un pari sur lequel on peut parier en ligne

Par 01 septembre 2008
Mots-clés : Smart city

The 4th Market propose aux internautes traders dans l'âme ou dans la réalité de parier sur l'évolution des dix premières entreprises du marché boursier anglais.

Proposer un jeu boursier qui s'inspire des jeux de loterie comme le bingo ou le loto. C'est ce que propose The 4th Market, qui prétend transformer 1 livre sterling en 100 000 en pariant sur l'activité du marché boursier. Et pour cause : la mise minimum est de 1 livre sterling, alors que le jackpot peut atteindre chaque jour la somme de 100 000 pounds. Le site britannique se base sur le l'incontournable indice de la place londonienne, le FTSE 100 (Footsie). Il propose aux joueurs de prédire les mouvements du stock d'actions des dix premières entreprises du FTSE. Le jeu intègre un flux d'information (news feed) de Reuters. Il exige des participants qu'ils usent de stratégie s'ils veulent gagner. Ceux-ci doivent interpréter eux-mêmes les différents flux et graphiques, et réaliser leur propre due-diligence. C'est-à-dire l'ensemble des mesures de recherche et de contrôle des informations qu'ils doivent prendre pour juger de la situation financière d'une société.
Des partenariats avec les opérateurs
Selon les responsables du site, les mises sont jusqu'à quatre fois plus importantes que sur les sites de Loterie Nationale. Un tel jeu hybride s'adresse autant aux traders avertis, qui souhaitent se divertir, qu'aux amateurs de loterie et autres jeux de hasard. Il correspond également à une véritable tendance : près des trois quarts de la population adulte britannique jouerait chaque semaine à un jeu de pari, notamment sur Internet. The 4th Market est régulé par la UK Gambling Commission. A terme, les fondateurs du jeu souhaitent établir des partenariats avec les opérateurs de plusieurs pays afin de proposer des versions adaptées à chaque marché. "Notre but est de proposer The 4th Market dans tous les pays qui disposent d'une place boursière reconnue", explique Glyn Davies, à l'origine du jeu.
Un pari légal
Celui-ci se veut aussi un pied de nez au système américain, qui interdit les jeux d'argent en ligne. Une décision condamnée par l'OMC, qui la considère comme une restriction commerciale illégale. "Quand, en octobre 2006, le gouvernement américain à rendu le pari illégal sur le web, je n'ai pu m'empêcher de penser à quel point cette décision était hypocrite", souligne ainsi le responsable de The 4th Market. Et d'ajouter : "l'institution a basé sa culture sur la seule forme de pari qu'elle considère comme légale, c'est-à-dire l'investissement sur le marché boursier". A noter : les jeux boursiers sont nombreux sur la Toile. Certains impliquent même de véritables professionnels, comme StrategyLab Open, un tournoi entre traders qui visait à trouver le nouveau petit génie de l'investissement.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas