Boursorama-Fimatex réduit de 90 % la perte nette du 1er semestre

Par 02 octobre 2002
Mots-clés : Smart city, Europe

Dans un contexte boursier difficile pour l’ensemble des acteurs de la finance en ligne, Boursorama-Fimatex réduit, au 1er semestre 2002, sa perte nette de 89,4 % : 2,9 millions d’euros ...

Dans un contexte boursier difficile pour l’ensemble des acteurs de la finance en ligne, Boursorama-Fimatex réduit, au 1er semestre 2002, sa perte nette de 89,4 % : 2,9 millions d’euros, contre une perte nette de 27,4 millions d’euros au semestre précédent. La baisse est de 88,7 % à périmètre constant. Au 1er semestre 2002, Boursorama-Fimatex a poursuivi sa politique de réduction des coûts, débutée début 2001. Les charges d’exploitation sont passées de 35,1 millions d’euros au 2ème semestre 2001 à 20,5 millions d’euros au 1er semestre 2002 (- 41,7 %). Le budget marketing a diminué de 81,1 % et celui des coûts informatiques et des frais de personnels de 27,5 %. Le Groupe a bien résisté aux 1er et 2ème trimestre et l’activité enregistre un fort redémarrage au 3ème trimestre. Au 1er semestre 2002, le produit d’exploitation ressort à 24,2 millions d’euros, contre 28,7 millions d’euros au semestre précédent, soit une baisse de 15,7 % et de 20,9 % à périmètre constant. Boursorama-Fimatex détient une part de marché de 23 % (+ 3 points) pour juillet et août 2002 et maintient une part de marché de 6 % en Allemagne. Au 3ème trimestre, l’activité a progressé de 25 % par rapport au 2ème trimestre avec 672 000 ordres effectués. Le nombre d’ordres par compte et par an s’établit à 23 en France et 33 en Allemagne. Au 2ème trimestre 2002, l’activité Média a généré un produit d’exploitation de 1,5 million d’euros, dont plus de 60 % issus de la publicité on line. Par ailleurs, l’offre de communication financière lancée fin 2001 rencontre un vif succès auprès des sociétés cotées. Plus de 80 d’entre elles, dont 20 issues du CAC 40, y ont souscrit. Le site http://www.boursorama.com est le premier site financier en terme d’audience (1,4 millin de visiteurs uniques par mois et 200 millions de pages vues par mois – sources DART/Cybermétrie/Webalizer juillet 2002) et le premier site en terme d’affinité pour les hommes de 25/49 ans CSP+ (source Carat Interactive septembre 2002). Il représente le média idéal pour les annonceurs recherchant une communication ciblée. Le 7 octobre prochain, le groupe lancera sa nouvelle offre commerciale commune, innovante et compétitive. Celle-ci proposera à l’investisseur privé un expace unique et global d’épargne en ligne. Le groupe entend finaliser, d’ici à la fin de l’année, le rapprochement de Fimatex et de Boursorama, en mettant en oeuvre toutes les synergies de coûts, en fusionnant les deux sociétés et en renommant la société Boursorama SA. Dans ce contexte, Fimatex SA acquiert les parts (50 %) de Société Générale dans Fimatex-Société Générale pour 4,7 millions d’euros. Objectif de Fimatex-Société Générale créée en juillet 2001 : abriter les clients de Société Générale souhaitant gérer leur épargne en ligne, de manière active, via l’offre Fimatex. Fin juin 2002, la joint-venture totalisait 11 800 comptes. L’objectif de Boursorama-Fimatex est de détenir dans l’activité Epargne en ligne, 30 % du marché français en 2004, en réalisant 45 % de son produit d’exploitation hors du courtage. L’objectif financier du groupe est inchangé : résultat proche de l’équilibre fin 2002 et résultat net positif en 2003. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 02/10/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas