Les boutiques d'applications s'imposent dans le marché mobile

Par 14 juin 2010 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Nouvelles sources de revenus, fidélisation, publicité... : le marché des applications mobiles est devenu un enjeu de taille qui attise les convoitises. Une ''guerre des AppStores'' à l'horizon ?

La croissance exponentielle que connaissent les applications mobiles - gratuites et payantes - ne se démentira pas dans les années à venir. Pyramid Research prévoit en effet dans son dernier rapport* que le nombre d'applications téléchargées va être multiplié par sept d'ici à 2014. Principale conséquence de cette hausse : le poids des boutiques d'applications dans le marché du mobile est de plus en plus important. Certaines applications sont directement intégrées aux téléphones, devenant un atout dans la vente de mobiles et influant sur la fidélité des consommateurs. Elles représentent par ailleurs une nouvelle source de revenus pour les vendeurs. Le marché des applications mobiles varie cependant selon les régions, en fonction du taux de pénétration des smartphone, de la part de marché des différentes plates-formes mobiles, des méthodes de paiement utilisées, etc.
Les applications payantes se tournent vers la publicité
Dans ce contexte, la concurrence entre les différents AppStores est rude. Les auteurs de l'étude notent que les magasins gérés par les opérateurs ont quelques avantages mais ont du mal à attirer les développeurs face à l'hégémonie des constructeurs (Apple, Nokia…). Pyramid Research considère qu'il va de l'intérêt des opérateurs de migrer la gestion des applications vers leurs magasins dédiés plutôt que sur leur portail pour diminuer les coûts. Le cabinet reconnaît cependant qu'il leur faudra sans doute gérer l'un et l'autre en parallèle pendant encore plusieurs années. Les développeurs devraient être les principaux bénéficiaires de cette "guerre des App Stores" qui devrait améliorer les conditions de diffusion de leurs applications. Les magasins tiers risquent en revanche de voir leur survie menacée, affirment les auteurs.
Des accords entre les développeurs et les opérateurs
Parallèlement, de plus en plus de développeurs tentent d'éviter les problèmes de compatibilité en rejoignant la Communauté des Vendeurs d'Applications (WAC), qui permet aux développeurs de déployer une application unique sur plusieurs périphériques. Cependant, elle va devoir faire face à des défis pratiques significatifs, car le développement d'applications mobiles nécessite des accords sur les spécifications techniques telles que le support de l'application, le financement, la sécurité et les mécanismes de paiement. A noter : le marché est composé à plus de 85% d'applications gratuites. Celles-ci ont le vent en poupe grâce à la publicité, qui s'est imposée comme un moyen efficace de rentabiliser le développement des applications. Une opportunité que les développeurs cherchent à exploiter rapidement pour compenser la gratuité.
*Mobile app stores : A new mobile Web?

Haut de page

1 Commentaire

Une bonne analyse des perspectives du marché des applications Mobiles. Il va également falloir compter sur une multiplication des applications e-commerce en disponibilité sur les plateforme ou en format web. Les coûts de développement se réduisent en effet considérablement et beaucoup de sites marchands devraient franchir le pas.

Soumis par Katrina (non vérifié) - le 15 juin 2010 à 13h39

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas