Bouygues renonce à la téléphonie fixe.

Par 22 septembre 1998
Mots-clés : Digital Working

Si le groupe Bouygues reste le premier actionnaire de Bouygues Télécom (téléphone mobile), il se propose en revanche de céder la majorité du capital de 9 Télécom SA à son partenaire italien Telecom ...

Si le groupe Bouygues reste le premier actionnaire de Bouygues Télécom
(téléphone mobile), il se propose en revanche de céder la majorité du
capital de 9 Télécom SA à son partenaire italien Telecom Italia. Le
conseil d’administration du groupe italien étudiera vendredi prochain la
possibilité de rachat des parts du groupe Bouygues dans cette société
commune chargée de construire un réseau et de commercialiser des services
de téléphonie fixe.
Holding possédant à la fois 9 Télécom Réseau, 9 Télécom Entreprises et 9
Télécom Grand Public en partenariat avec l’allemand Veba, 9 Télécom est
actuellement détenu à 51 % par le groupe Bouygues et à 49 % par Telecom
Italia. Le groupe Bouygues souhaiterait désormais ramener sa participation
à hauteur de 10 % et ne jouer qu’un simple rôle “d’accompagnateur” de
Telecom Italia.
Bouygues ayant réussi à trouver sa place comme opérateur de téléphonie
mobile, préfère consacrer l’essentiel de ses ressources à une activité
porteuse et moins concurrentielle que le fixe.
(Les Echos Le Figaro - 23/09/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas