Bouygues Telecom confirme avoir déposé une plainte contre Orange

Par 11 septembre 2002
Mots-clés : Smart city

A la suite d’un article paru dans le Figaro, Bouygues Telecom confirme avoir saisi le Conseil de la concurrence le 6 septembre dernier et avoir déposé une plainte à l’encontre d’Orange, concernant ...

A la suite d’un article paru dans le Figaro, Bouygues Telecom confirme avoir saisi le Conseil de la concurrence le 6 septembre dernier et avoir déposé une plainte à l’encontre d’Orange, concernant la surtaxe vers les mobiles concurrents introduite par la filiale de l’opérateur historique dans le cadre de sa facturation à la seconde. Selon Bouygues Telecom, cette surfacturation appliquée par un opérateur contrôlant environ 50 % du marché, constitue un abus de position dominante. A partir du 15 septembre prochain, les appels à destination de Bouygues Telecom et de SFR feront l’objet, en effet, d’une surfacturation de 0,12 euros/minute pour l’ensemble des forfaits et une tarification de 0,62 euros/minute pour les cartes prépayées, dès lors que les abonnés d’Orange acceptent la tarification à la seconde. Pour Bouygues Telecom, cette surfacturation vers les mobiles concurrents ne se jusitifie pas économiquement. De plus, son application systématique à toute offre de tarification à la seconde constitue une atteinte grave à la concurrence et induit une augmentation de prix pour les consommateurs appelant régulièrement les réseaux Bouygues Telecom et SFR. Bouygues Telecom demande donc au Conseil de la Concurrence de suspendre la surfacturation des appels mobiles vers les réseaux Bouygues Telecom et SFR, d’interdire à Orange de procéder, pendant cette période de suspension, à toute promotion et commercialisation de sa nouvelle tarification concernant les appels vers les réseaux Bouygues Telecom et SFR et d’informer les consommateurs sur la suspension via les médias. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 11/09/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas