Bouygues Télécom veut coupler du EDGE avec les nouvelles stations UMTS

Par 23 avril 2004
Mots-clés : Digital Working

Pionnier de l’i-mode sur le marché français, Bouygues Telecom a toujours été prudent vis-à-vis de l’UMTS, ce qui lui a permis d’économiser quelques milliards d’euros au moment de la bulle des...

Pionnier de l’i-mode sur le marché français, Bouygues Telecom a toujours été prudent vis-à-vis de l’UMTS, ce qui lui a permis d’économiser quelques milliards d’euros au moment de la bulle des licences. Le 3ème opérateur de téléphonie mobile français ne rejette pas pour autant l’UMTS : il testera des services Internet fonctionnant via cette norme, sur certains terminaux i-mode, fin 2004. Il prône en revanche un déploiement de la 3G qui couple de nouvelles stations UMTS avec du EDGE.

Rappelons que la technologie EDGE est une norme de communication qui optimise les réseaux GSM en offrant des débits allant jusqu’à 200 Kbits/seconde. Le but de ce couplage ? Eviter un surcoût dans le déploiement des stations UMTS, qui pourraient atteindre sans EDGE jusqu’à 150 000 unités dans l’Hexagone, selon Bouygues Télécom.

Citant en exemple les réseaux mixtes déployés par l’opérateur historique japonais NTT DoCoMo, Bouygues Télécom s’étonne, par la voix de Martin Bouygues, PDG du groupe Bouygues, que l’Autorité de Régulation des Télécommunications (ART) n’ait pas davantage réglementé et taxé l’ouverture des points d’accès Wi-Fi. Cette fameuse technologie dans laquelle aucun grand opérateur français ne croyait il y a à peine trois ans !

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/04/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas