Brésil : investissements high-tech au beau fixe pour 2008

Par 17 juin 2008

Portée par ses régions les moins développées, la croissance du secteur des nouvelles technologies au Brésil est positive pour cette année, au point de rejoindre certains résultats européens.

Le Brésil va investir autant que l'Espagne dans le secteur des nouvelles technologies en 2008. Un marché en expansion, qui est porté par une poignée de régions, et pas forcément les plus développées du pays. C'est ce que révèle un nouveau rapport de l'IDC, titré "Brazil IT spending by State 2008". Ainsi le Brésil va dépenser près de 23 milliards de dollars en software, hardware et services cette année. Ce qui se rapproche des 24 milliards prévus en Espagne. Parmi les régions qui stimulent la croissance, le Nord Est du pays figure en bonne position. C'est en effet la zone qui connaît le développement le plus rapide de ses investissements high-tech, bien qu'elle n'appartienne pas au top 3 des régions brésiliennes les plus dynamiques.
Une région Nord Est en pleine croissance
Le total de ses dépenses en nouvelles technologies représente ainsi plus d'un dixième des investissements nationaux, soit 2,5 milliards de dollars. "Le potentiel des ventes des produits et services high-tech aux utilisateurs finaux et aux entreprises dans cette région présente des opportunités très positives pour l'avenir", affirme Reinaldo Sakis, analyste chez IDC Brésil. "Pour vous donner une idée de la taille du marché, un pays comme les Philippines dépense moins chaque année que le seul Nord Est du brésil". Reste que la région qui se positionne en tête de classement est celle du Sud Est : elle génère à elle seule la moitié des investissements IT du pays. Avec plus de 100 milliards de dollars en 2008, elle atteint les chiffres de l'Afrique du Sud. Le rapport indique que c'est surtout Sao Paulo qui porte la croissance de la région.
Des entreprises de plus de 500 employés
La ville enregistre autant d'investissements IT que Singapour, soit près de 6 milliards de dollars prévus en 2008. Autre observation du rapport : le profil des entreprises qui génèrent ces investissements. Plus d'un tiers des employés en nouvelles technologies au Brésil appartient à une société de plus de cinq cents salariés. En parallèle, les petites entreprises, qui ont peu à peu investi dans la high-tech, se taillent petit à petit leur part du gâteau : elles représenteront 13 % des investissements cette année. A noter : les secteurs gourmands en solutions IT sont essentiellement les services et l'industrie. Deux domaines qui ont pris conscience de l'importance de ces dépenses pour rester compétitifs.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas