Brésil : le secteur du logiciel a les yeux tournés vers l'étranger

Par 06 décembre 2004

Le gouvernement brésilien compte mettre l'accent, ces prochaines années, sur quatre secteurs : celui des biotechnologies, des semi-conducteurs, des produits pharmaceutiques et des logiciels. Sur...

Le gouvernement brésilien compte mettre l'accent, ces prochaines années, sur quatre secteurs : celui des biotechnologies, des semi-conducteurs, des produits pharmaceutiques et des logiciels. Sur ce dernier, les efforts consentis par le pays commencent à porter leurs fruits. Cette année, le Brésil compte exporter pour 400 millions de dollars de ses logiciels ; soit quatre fois plus qu'en 2001.
Une performance qui trouve son origine dans les investissements conjointement réalisés par les secteurs privé et public cette année et estimés à 103 millions de dollars. L'objectif, pour le pays, est de trouver sa place sur un marché mondial du logiciel qui pour l'instant regarde surtout vers l'Inde et la Chine.
Le secteur du logiciel (15.000 entreprises) s'est pour l'instant surtout consacré au marché national. Mais depuis quelques années, les éditeurs ont les yeux tournés vers l'étranger : les Etats-Unis, l'Amérique latine et l'Europe sont les trois grandes cibles du secteur.
Les grands noms de l'industrie internationale devraient donner un coup de pouce au secteur du logiciel, en s'implantant sur place. L'allemand Siemens a par exemple fait savoir récemment qu'il projetait de renforcer l'exportation de ses logiciels pour téléphones qui sont conçus au Brésil et de tripler ses investissements en recherche et développement dans le pays - à 108 millions de dollars - ces quatre prochaines années.
(Atelier groupe BNP Paribas - 06/12/2004 )

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas