Brèves : AT&T en Jamaïque... Le lancement de l'UMTS reporté... Les résultats 2003 de Deutsche Telekom...

Par 10 mars 2004

AT&T en Jamaïque – AT&T Wireless s'est vu attribuer mardi une licence d'exploitation des services de téléphonie mobile en Jamaïque. Il lui en coûtera 6 millions de dollars pour garder cette...

AT&T en Jamaïque – AT&T Wireless s’est vu attribuer mardi une licence d’exploitation des services de téléphonie mobile en Jamaïque. Il lui en coûtera 6 millions de dollars pour garder cette licence quatre années durant. AT&T devrait investir un million de dollars supplémentaires pour se construire un réseau et opérer dans les villes touristiques de Montego Bay, Ocho Rios et Negril d’ici à la fin de l’année. Aujourd’hui, AT&T compte quelque 23 millions d’abonnés à ses services aux Etats-Unis ; l’opérateur compte bien les informer de cette nouvelle présence en Jamaïque… et peut-être même les inciter à choisir le pays comme prochaine destination touristique.

Le lancement de l’UMTS reporté - Il est des choses dont on parle beaucoup mais qu’on ne voit jamais… Comme la fameuse 3G, qui alimente l’actualité des télécommunications, mais qu’on ne voit pas vraiment poindre à l’horizon. Aujourd’hui, l’Autorité de régulation des télécoms (ART) a annoncé le décalage du lancement de la téléphonie mobile de troisième génération. Les premières obligations de couverture pour les deux opérateurs français concernés, Orange France et SFR, sont reportées de pas moins de 28 mois ! Les deux concurrents devront lancer leur service sur le marché avant la fin de cette année, puis couvrir au moins 58 % de la population française avant la fin 2005. L’ART a pris en compte les difficultés à maîtriser la technologie, le retard pris dans les livraisons de réseaux, et les difficultés à mettre au point des combinés fiables.

Les résultats 2003 de Deutsche Telekom – Le groupe allemand de télécommunications Deutsche Telekom a dégagé un résultat net de 1,25 milliard d’euros en 2003, ce qui lui permet de revenir dans le vert à la fin de son exercice. En outre, l’opérateur a nettement réduit son endettement, tombé à 46,6 milliards d’euros contre 61,1 milliards à la fin de 2002. Cette baisse est largement supérieure aux attentes de l’opérateur, qui prévoyait de ramener sa dette à un montant compris entre 49 et 52 milliards d’euros. Son chiffre d’affaires sur l’année a progressé de 4 % en 2003, à 55,8 milliards d’euros.

(Atelier groupe BNP Paribas –10/03/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas