Brèves : Gare au ver Bizex... Le coût du cybercrime au Royaume-Uni... Un nouveau Mydoom contre la RIAA...

Par 25 février 2004
Mots-clés : Smart city, Europe

Gare à Bizex – La particularité du ver Bizex, encore peu répandu, est qu'il se propage via le logiciel de messagerie instantanée ICQ, utilisé par quelque 150 millions de personnes dans le monde....

Gare à Bizex – La particularité du ver Bizex, encore peu répandu, est qu’il se propage via le logiciel de messagerie instantanée ICQ, utilisé par quelque 150 millions de personnes dans le monde. Pour l’instant, le ver n’a été décelé que sur quelques ordinateurs en Russie, et quelques internautes peuvent témoigner de l’apparition de ce programme malin : un message apparaît dans la fenêtre de messagerie de l’utilisateur, l’enjoignant de se rendre sur un site de blagues (Jukebox). Sauf que le site en question n’est pas drôle du tout : une vidéo apparaît, et pendant que l’internaute la regarde, un virus Java s’installe discrètement sur son ordinateur. La suite des événements est plutôt classique : le virus se propage à tous les correspondant ICQ du premier infecté…Le coût du cybercrime au Royaume-Uni – On le compte en milliards de livres sterling, le coût de la cybercriminalité au Royaume-Uni. C’est la conclusion émise par la police britannique et des professionnels du secteur de la sécurité. 83 % des grandes entreprises britanniques ont déjà été touchées par ce fléau en 2003, pour un coût de 195 millions de livres sterling. Première cible des attaques : la finance, menacée par le phishing. Origine des attaques : des organisations basées en Europe de l’Est et en Asie notamment. Les experts en sécurité parlent de vagues d’attaques encore plus féroces dans l’avenir. D’autant que plus d’un quart des entreprises interrogées par la police a indiqué ne pas avoir recours à des audits réguliers de sécurité. Un nouveau Mydoom contre la RIAA – Le combat de la RIAA, l’association américaine de l’industrie musicale, pour faire respecter les droits d’auteur, ne semble pas du goût de tout le monde. Preuve de cette réalité, une nouvelle version du désormais bien connu Mydoom se propage via le courrier électronique, et est programmé pour attaquer le site de Microsoft, mais aussi celui de la RIAA. Selon la société spécialiste de la sécurité Sophos (voir le compte-rendu de notre conférence sur le spam), il est possible que Mydoom attaque les sites visés entre les 17 et 22 de chaque mois. (Atelier groupe BNP Paribas –25/02/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas