Brèves : L'UE lance une aide en ligne pour les exportateurs des PVD... Google recrute en Europe... Pas de vote via Internet cette année aux Etats-Unis...

Par 10 février 2004

L'UE lance une aide en ligne pour les exportateurs des PVD - L'union européenne lance un service d'assistance en ligne pour promouvoir l'accès de ses marchés aux pays en développement (PVD). Il...

L’UE lance une aide en ligne pour les exportateurs des PVD - L’union européenne lance un service d’assistance en ligne pour promouvoir l’accès de ses marchés aux pays en développement (PVD). Il fournira aux exportateurs des PVD un outil pour accéder plus facilement au marché communautaire. Gratuit, ce service d’assistance contient des informations essentielles sur les droits de douane, la documentation douanière, les règles d’origine et les statistiques commerciales immédiatement accessibles en ligne. Une seconde phase, en cours d’élaboration, verra la gamme d’informations s’étendre aux prescriptions à l’importation par catégorie de produits, notamment en matière sanitaire. Cette disposition fait suite à la constatation qu’aujourd’hui, seuls 52 % des produits originaires de pays en voie de développement susceptibles de bénéficier de préférences tarifaires sont effectivement importés dans l’Union européenne à des conditions préférentielles. http://export-help.cec.eu.int Google recrute en Europe – Le fameux moteur de recherche Google est sur le point d’ouvrir un centre de recherche et développement à Zurich, en Suisse. A cette occasion, Google lance une campagne de recrutement d’ingénieurs, pour travailler plus particulièrement sur certains problèmes liés aux systèmes distribués, à la recherche d’information, aux algorithmes, et aux fonctions de recherche. Dans un communiqué, Google a également évoqué la nécessité de résoudre un certain nombre de difficultés concernant le « traitement d’importantes quantités de données » et la croissance rapide et constante de sa base d’utilisateurs. Pas de vote via Internet cette année aux Etats-Unis - Les universitaires et les spécialistes réseaux seront parvenus à faire entendre raison au Pentagone, le ministère américain de la défense. Les autorités ont en effet annoncé qu’elles renonçaient au système de vote par Internet pour l’élection présidentielle de novembre. Celui-ci était destiné à recueillir les votes des militaires basés hors de ses frontières. La faillibilité du système, menaçant l’intégrité des élections, a été le moteur de cette décision. Le Pentagone a finalement suivi les conseils des quatre experts en sécurité informatique (sur les dix consultés) selon lesquels des pirates informatiques pouvaient pénétrer dans le système. (Atelier groupe BNP Paribas – 10/02/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas