Brèves : Téléphoner du bout des doigts... Les internautes se débarrassent de leurs fichiers musicaux... Election de Miss Monde numérique...

Par 06 novembre 2003
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Un téléphone au bout du doigt - Le leader nippon de téléphonie NTT DoCoMo travaille à la conception d'un téléphone portable qui se porte au poignet. En forme de bracelet-montre, l'appareil ...

Un téléphone au bout du doigt - Le leader nippon de téléphonie NTT DoCoMo travaille à la conception d’un téléphone portable qui se porte au poignet. En forme de bracelet-montre, l’appareil comporte un microphone pour parler… et pour ce qui est d’entendre, l’utilisateur se sert de son doigt ! L’appareil transforme la voix de l’interlocuteur en vibrations, qui se transmettent du bracelet jusqu’au bout des doigts de l’utilisateur. Celui-ci devra donc placer un de ses doigts au creux de son oreille pour entendre son interlocuteur. Des technologies de reconnaissance vocale feront le reste, permettant de composer un numéro depuis ce téléphone sans clavier. Joliment baptisé « murmure du doigt », cette technologie pourrait équiper des téléphones commercialisés dès 2005. Les particuliers effacent leurs fichiers musicaux – La campagne contre le téléchargement de musique en ligne menée par la RIAA (Recording Industry Association of America) représentant les grandes maisons de disques américaines semble avoir impressionné plus d’un internaute. En août dernier, 1,4 million de foyers ont effacé les fichiers numériques de musique que contenait leur ordinateur et le nombre d’internautes se procurant de tels fichiers sur des sites d’échange en ligne a baissé de 11 %. Il faut dire que les méthodes mises en œuvre par la RIAA étaient plutôt musclées : des centaines d’internautes mélomanes s’étaient vus convoquer par la justice en quelques mois. Election de Miss Monde virtuelle – Appel aux artistes informatiques, aux programmateurs de jeu vidéo, aux agences de publicité du monde entier… La semaine prochaine s’ouvrira en Italie un concours de beauté opposant des jeunes femmes virtuelles pour l’obtention du titre de « Miss Monde Numérique » ! Le site web www.missdigitalworld.com accueillera les créations virtuelles, qui devront être programmées pour défiler sur un podium au milieu d’une foule virtuelle. Résultats en novembre 2004 ! (Atelier groupe BNP Paribas – 06/11/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas