Brèves : Vivendi et Vodafone « simplifient » SFR-Cegetel… L’Europe donne un milliard d’euros pour les TIC…

Par 15 octobre 2003
Mots-clés : Smart city, Europe

Vivendi / Vodafone – Les deux groupes de télécommunications se sont mis d’accord hier pour qu’une fusion/absorption ait lieu entre SFR et Cegetel, éliminant les holding intermédiaires : Transtel ...

Vivendi / Vodafone – Les deux groupes de télécommunications se sont mis d’accord hier pour qu’une fusion/absorption ait lieu entre SFR et Cegetel, éliminant les holding intermédiaires : Transtel & Cofira. Rebaptisée « SFR », la nouvelle entité sera toujours contrôlée par Vivendi Universal (VU) à hauteur de 55,8 %, contre 43,9 % pour Vodafone, le reste (0,3 %) demeurant aux mains d’actionnaires de Cofira. Quoi qu’il en soit Vodafone ne lâche pas prise sur ses intentions d’achat de SFR, 2ème opérateur mobile d’un grand marché européen où Vodafone n’est pas encore présent. Europe/ TIC - À la suite du premier appel à propositions dans le domaine des TIC (programme IST), en application du sixième programme cadre, la direction générale de la Commission sur la société de l'information va lancer 236 nouveaux projets IST, pour un financement communautaire total de 1 milliard d'euros, un montant jamais atteint dans les précédents programmes cadre de recherche. Ces projets s'appuieront sur les technologies actuelles du web, de l'Internet et des communications mobiles, en transformant la fourniture et la qualité des services et en les diversifiant. Au cœur de ces services se trouve toujours de l'information, de nature et de format multiple : données provenant de capteurs et de récepteurs miniaturisés intégrés dans un environnement particulier, contenus éducatifs ou de loisir, connaissances accumulées par des organismes. Les projets porteront sur la façon dont les TIC peuvent être utilisées pour offrir des services fiables et sûrs, plus adaptables aux personnes et aux organismes qui en ont besoin, ainsi qu'aux environnements dans lesquels ils doivent s'insérer. Les informations et données, qui représentent parfois une masse considérable, devront aussi être aisément accessibles, faciles à utiliser d'une manière personnalisée. « Devant l'extension actuelle du réseau, notamment par les liaisons sans fil et les réseaux optiques à grande capacité, ces améliorations bénéficieront aux citoyens comme aux entreprises » explique le communiqué de la Commission européenne. (Atelier groupe BNP Paribas – 15/10/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas