Brightmail représente 45 % du marché des solutions anti-spamming

Par 21 mai 2002
Mots-clés : Future of Retail

Selon un récent rapport publié par le Radicati Group, appelé « Tendances du marché des solutions anti-virus, anti-spam et filtrage des messages électroniques et SMS » la société Brightmail détient...

Selon un récent rapport publié par le Radicati Group, appelé « Tendances du marché des solutions anti-virus, anti-spam et filtrage des messages électroniques et SMS » la société Brightmail détient 45 % des parts du marché de l’anti-spam, soit plus du double que son concurrent le plus proche. Selon Radicati, les revenus du marché des solutions anti-spamming devraient atteindre 83 millions d’euros en 2002, et croître annuellement de 20 %. Ils atteindraient 190 millions d’euros en 2006. Sara Radicati, présidente du groupe Radicati, précise « nous estimons que près d’un tiers des e-mails reçus aujourd’hui sont du spam ou bien des e-mails commerciaux non sollicités ». Selon les estimations du Radicati Group, plus de 2 ,3 milliards de messages de spamming seront envoyés chaque jour jusqu’à la fin 2002. Ce chiffre devrait s’élever à 14,57 milliards en 2006. Le Réseau Sonde de Brightmail (BPN) contrôlant le trafic spam à travers les systèmes de ses clients, a enregistré en mars 2002 près de 4 millions d’attaques de spam. Le rapport de Radicati montre une tendance de croissance inquiétante pour les quatre années suivantes. Les fournisseurs d’accès Internet vont devoir agir rapidement pour protéger leur investissement et assurer la fidélisation d’utilisateurs Internet de plus en plus exigeants, informés et perspicaces. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 21/05/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas