Le britannique Colt vient de mettre en cause vivement le comportement de

Par 01 octobre 1997
Mots-clés : Digital Working, Europe

Gegetel à La Défense. Installée à Paris depuis quelques mois, la filiale française de Colt a accusé Cegetel de vouloir créer localement un duopole, en imposant des conditions leur permettant d'être ...

Gegetel à La Défense. Installée à Paris depuis quelques mois, la filiale
française de Colt a accusé Cegetel de vouloir créer localement un duopole,
en imposant des conditions leur permettant d'être le seul concurrent à
France Télécom. L'Epad (Etatblissement public pour l'aménagement de La
Défense) a choisi, au terme d'un appel d'offres, Cegetel en 1996 pour
installer et gérer un réseau local en fibre optique. Une structure
baptisée Fibre Optique Défense (FOD) a alors été mise en place en juin
1996 par Cegetel pour proposer ses services aux entreprises installées
dans le quartier d'affaires. Colt affirme ne pas être autorisé à poser sa
propre infrastructure et être obligé de louer, à des prix jugés
prohibitifs, de la fibre à FOD, ce qui serait contraire à la loi. Pour
les dirigeants de Colt France, ces mesures faussent le jeu de la
concurrence à La Défense et empêchent une concurrence notamment par les
prix. Le gérant de FOD, Richard Lalande, estime que le prix s'explique par
les conditions particulières de câblage du site et le service offert par
FOD. L'Epad, pour sa part, indiquait hier être en conformité avec la loi.
(La Tribune - 01/10/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas