Bruxelles désigne le consortium qui mettra en place le domaine « .eu »

Par 18 octobre 2004

Nous devions le voir apparaître en 2004. Restent deux mois et quelque avant la fin de l’année, et il est désormais établi que le domaine « .eu » ne verra pas le jour d’ici là...

Nous devions le voir apparaître en 2004. Restent deux mois et quelque avant la fin de l'année, et il est désormais établi que le domaine « .eu » ne verra pas le jour d'ici là…

La commission européenne a signé le 12 octobre dernier un accord avec le consortium EURid , une organisation privée sans but lucratif sélectionnée par la Commission en vue de mettre en oeuvre et de gérer le domaine « .eu ». Il s'agit d'un consortium d'organisations belge, italienne et suédoise chargées de superviser les domaines du premier niveau de leurs pays respectifs.

La Commission met d'ores et déjà en avant le fait que le nouveau nom de domaine apportera les bienfaits du marché unique à l'ère du commerce électronique: « Il fournira un nouvel espace internet aux entreprises européennes et défendra une identité européenne en ligne ».

Toutefois, avant que les utilisateurs ne puissent enregistrer leurs noms de domaine .eu auprès d'EURid, il convient de mettre en place l'infrastructure technique et les logiciels requis. Les entreprises habilitées à enregistrer des noms de domaine pour le compte de clients doivent également être agréées, tandis que le registre doit approuver une politique d'enregistrement en consultation avec la Commission et d'autres parties intéressées. En tout, le domaine « .eu » ne devrait pas être ouvert avant neuf bons mois .
Quoi qu'il en soit, à l'issue du processus, toute personne résidant dans l'Union européenne, toute entité ayant son siège social, son administration centrale ou son principal lieu d'activité dans la Communauté, ou toute organisation établie dans un pays de l'Union européenne aura le droit d'enregistrer un nom de domaine « .eu ».
(Atelier groupe BNP Paribas - 18/10/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas