BSA a adressé 5 919 mises en demeure à des sites Internet.

Par 19 octobre 2001

Business Software Alliance (BSA) http://www.bsa.org, l’association des éditeurs de logiciels professionnels et bureautiques, a adressé 5 919 mises en demeure, dont 3 732 en Europe et 2 187 aux Etat...

Business Software Alliance (BSA) http://www.bsa.org, l’association des
éditeurs de logiciels professionnels et bureautiques, a adressé 5 919
mises en demeure, dont 3 732 en Europe et 2 187 aux Etats-Unis, à des
sites Internet. La plupart d’entre eux proposent à la vente ou au
téléchargement des logiciels piratés.
Depuis début 2001, 6 061 cas de copies illicites de logiciels sur Internet
ont été signalés en Europe et 5 373 aux Etats-Unis.
Les mises en demeure de BSA sont effectuées sous forme de courriers
électroniques adressées aux fournisseurs d’accès Internet, ou aux sites
d’enchères proposant des logiciels frauduleux, en leur demandant de
retirer les produits concernés.
Une quantité importante de contenus frauduleux disponibles sur Internet a
été retiré suite à l’envoi de ces lettres.
Par ailleurs, le travail des enquêteurs de BSA ainsi que l’aide apportée
par de nombreux fournisseurs d’accès et sites d’enchères dans le monde et
les informations transmises par des internautes à BSA se sont traduits par
la fermeture de sites Internet.
Après des semaines de surveillance et d’investigations minutieuses, BSA a
fait fermer un important site de logiciels illégaux, http://www.warez.at,
s’étendant sur au moins neuf pays différents.
« Warez » est un nom de code désignant les logiciels illégaux mis à la
disposition du public sur Internet, sans autorisation des propriétaires
des droits. Outre ces logiciels, les sites « warez » sont susceptibles de
contenir d’autres éléments illicites, notamment pornographiques ;
Les visiteurs des URL fournies par warez.at pouvaient être redirigés sur
une vingtaine de sites warez, répartis dans neuf pays. Lorsque que l’un de
ces sites vient à être fermé, le pirate en crée simplement un nouveau et
change l’adresse de redirection, le rendant ainsi immédiatement accessible
à partir de la même URL. Les sites utilisant les services de redirection
sont faciles à mémoriser, mais difficiles à suivre. . La fermeture de
warez.at aboutit à démanteler efficacement toute une chaîne de sites
proposant des articles illégaux.
BSA a découvert des services de redirection vers des sites d’Australie,
d’Autriche, de France, d’Allemagne, de Hong Kong, d’Israël, du Royaume-Uni
et des Etats-Unis. BSA a éliminé 1 800 sites warez en 2000. Actuellement,
l’organisation explore 6 061 pistes repérées au cours des neuf premiers
mois de 2001.
Warez.at est désormais fermé pour prévenir tout nouveau trafic de
logiciels illégaux. Le précédent propriétaire du site a renoncé au domaine
warez.at au profit de BSA qui a affiché sur le site, en plusieurs langues,
le message suivant « ce site web a été fermé à la demande de Business
Software Alliance. La promotion, la vente et la distribution de copies
illicites de logiciels sur Internet constituent un délit ».
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 19/10/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas