BT n'exclut pas une reprise hostile de la part d'ATT.

Par 20 août 1999

Dans une interview au magazine allemand Manager, Sir Peter Bonfield, le directeur général de British Telecom (BT), n'exclut pas un rachat hostile de son groupe par l'américain ATT. Partenaires d...

Dans une interview au magazine allemand Manager, Sir Peter Bonfield, le
directeur général de British Telecom (BT), n'exclut pas un rachat hostile
de son groupe par l'américain ATT.
Partenaires depuis dix ans, les deux groupes mettent en place depuis un an
une société commune au niveau mondial pour fournir des services de
communications aux grandes compagnies internationales, marché évalué à 10
milliards de dollars.
De plus, les deux groupes ont récemment pris une participation conjointe
de 33 % dans Roger Cantel Mobile Communications, première compagnie de
téléphone cellulaire au Canada (voir la revue de presse du 6/08).
Ils ont aussi pris une participation en commun dans Japan Telecom,
l'opérateur longue distance japonais (voir la revue de presse du 22/03).
(Christine Weissrock - 20/08/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas