Au Burundi, l'e-learning favorise la maîtrise technologique

Par 08 décembre 2008 2 commentaires
Mots-clés : Smart city, Afrique, Europe

Les étudiants de l'université de Ngozi bénéficieront prochainement de cours à distance créés à partir du logiciel en open source Moodle.

Le groupe Tedeco* de l'école Polytechnique de Madrid travaille sur une adaptation du programme de développement de cours d'e-learning Moodle. Avec celui-ci, les étudiants de l'université de Ngozi (Burundi) profiteront de leçons à distance dispensées par un enseignant de l'école madrilène. Une telle initiative a deux finalités : faciliter le transfert de technologies et former de futurs professionnels rapidement opérationnels. Le projet représente le deuxième pan d'un partenariat signé entre les deux universités. Le premier avait pour but 'équiper la faculté d'une infrastructure Internet par satellite et de déployer un cyber-café auto-financé.
Un cybercafé rentable et des étudiants formés
Une initiative dont L'Atelier avait parlé, et qui vise à couvrir les frais de connexion en demandant une rétribution aux étudiants et autres personnes qui souhaitent se rendre sur le web depuis un des postes du cybercafé. Malgré la présence de cette connexion web, le nombre d'étudiants qui dispose d'un ordinateur chez lui est quasi inexistant. Autres problèmes : l'interruption chronique d'alimentation électrique, ou l'absence de professeur disponible. Les participants au projet utilisent du coup Moodle pour créer un environnement de travail collectif.
Faciliter le transfert de technologie
Il a aussi été nécessaire de mettre en place un accès à la bibliothèque virtuelle de l'école espagnole ainsi qu'un logiciel de suivi personnalisé des élèves. Selon les responsables du projet, cette nouvelle mouture pourra être utilisée à l'avenir par d'autres universités. Le développement du logiciel d'e-learning entre dans le cadre de la formation des élèves madrilènes. Le projet dispose d'une enveloppe de plus de 50 000 euros. Il sera disponible pour 2009. Il s'intègre à un plus vaste projet de coopération internationale, dont le but est de favoriser le transfert de technologies dans les pays émergents.
*Technology for Development and Cooperation

Haut de page

2 Commentaires

Par la presente je vous apprend que je suis particulierment interressé de suivre cette formation à distance pour completer mon niveau etma perfection enqualité d'agronome=biologiste.Reste à me préciser les modalités d'y acceder.Merci.

Soumis par ndizeye pascal (non vérifié) - le 09 décembre 2008 à 11h37

ça serait pour moi une belle occasion de compléter mes études.je vous demandrais de bien vouloir lancer ce projet tant attendu le plus tôt possible

Soumis par ndabarushimana RAPHAAEL (non vérifié) - le 12 décembre 2008 à 08h59

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas