Buying-partner élargit son offre.

Par 21 juin 2001
Mots-clés : Smart city

Place de marché spécialisée dans les achats généraux, Buying-partner élargit son offre en mettant à la disposition de ses utilisateurs de nombreux services à valeur ajoutée. Son module d’enchères...

Place de marché spécialisée dans les achats généraux, Buying-partner
élargit son offre en mettant à la disposition de ses utilisateurs de
nombreux services à valeur ajoutée.
Son module d’enchères finales «40 minutes» représente une session
optionnelle d’enchères permettant d’accroître l’efficacité de la place de
marché. Elle permet notamment de départager des fournisseurs et de gagner
des «points supplémentaires». Pour l’acheteur, c’est une nouvelle source
d’économies. Le coût des «40 minutes» correspond à 15 % du montant des
économies réalisées pendant la phase d’enchères. Lorsque les «40
minutes» sont organisées sans appel d’offres préalable, buying-partner
facture à l’acheteur des frais de prise en charge de 500 euros.
Pour accompagner ses clients dans les phases amont des appels d’offres,
buying-partner propose une offre de conseil opérationnel. Cette démarche
se fait en deux phases: diagnostic: analyse du portefeuille d’achat et
définition d’un plan d’action, puis déploiement: mise en œuvre du plan
d’action, analyse fine des besoins par segments à étudier, identification
des différents leviers d’optimisation, aide à l’élaboration des cahiers
des charges.
Enfin, pour répondre à la demande de nombreux clients acheteurs,
buying-partner a mis en place un nouveau mode de rémunération de ses
prestations, effectif depuis le 1er juin 2001. L’intégralité de la
prestation de buying-partner est prise en charge par l’acheteur. Seuls
les frais de prise en charge sont exigibles lors du dépôt de l’appel
d’offres. Le solde des prestations de buying-partner ne sera dû que si
l’acheteur est satisfait des offres reçues.
La réponse aux appels d’offres sur le site de buying-partner est
entièrement gratuite pour les fournisseurs. Aucune commission ne leur sera
demandée s’ils remportent le marché.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 22/06/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas