Le BYOD et l'électronique portée n'ont pas fini de changer l'entreprise

Par 14 novembre 2012 Laisser un commentaire
BYOD sécurité

Des tendances venues de l'extérieur impactent les sociétés et réduisent le contrôle qu'elles avaient auparavant sur les données. Le BYOD, mais bientôt aussi le vêtement intelligent, en sont des exemples parlants.

L’avènement du BYOD ou encore les vêtements connectés sont des tendances qui ne cessent de croître. Elles font d'ailleurs parties de celles vues par le Gartner comme devant s'imposer prochainement. Le cabinet, qui livre une perspective des dix grandes tendances pour l'année prochaine et au-delà, revient ainsi sur les risques, les opportunités économiques et les innovations à destination des DSI, pour les aider à passer à de nouvelles solutions axées sur les activités commerciales. D’après l’étude, tout est en effet corrélé. Par exemple, avec la montée en puissance du BYOD, d’ici 2014, les appareils personnels des employés seront deux fois plus contaminés par des logiciels malveillants que les dispositifs appartenant à l’entreprise. Du coup, les réseaux d'entreprises devraient ressembler davantage aux réseaux collégial et universitaire, qui étaient les premiers environnements du phénomène "apportez vos propres périphériques". En fait, puisque les collèges et les universités n'ont pas de contrôle sur les appareils des élèves, ils se concentrent sur la protection de leurs réseaux en imposant des politiques qui en régissent l'accès.

BYOD et vêtement connecté

Gartner estime que les entreprises adopteront une approche similaire et permettront de bloquer ou de restreindre l'accès aux périphériques non-conformes aux politiques de l'entreprise. Celles qui adoptent des initiatives BYOD doivent établir des politiques claires qui précisent quels sont les appareils des employés autorisés. Dans l'ère BYOD, les professionnels de la sécurité devront suivre avec diligence les alertes de vulnérabilité et les incidents de sécurité impliquant des appareils mobiles. Côté appareils électroniques qui se porteront, dans les chaussures, les accessoires, voire en tatouages, le Gartner juge qu'ils vont s'imposer en 2016, et représenter une industrie de 10 milliards de dollars. Ces applications et services créeront de la valeur pour les consommateurs, en particulier lorsqu'ils seront combinés avec les préférences personnelles, l'emplacement, la biodétection et des informations sociales. Enfin, ces appareils électroniques portables fourniront également des informations plus précises aux détaillants pour cibler les publicités et les promotions.

Autres tendances

Côté entreprises, le Gartner juge que les DSI doivent évaluer la façon dont les données de l'électronique portable peuvent être utilisées afin d’améliorer la productivité des travailleurs, et le suivi des actifs. La majorité des revenus provenant des dispositifs électroniques prêt-à-porter au cours des quatre prochaines années viendront des chaussures de sport, de suivi de remise en forme, d’appareils de communication pour l'oreille, et l’injection automatique d’insuline pour les diabétiques. Les tendances évoquées dans l’étude sont également la demande du Big Data qui d’après celle-ci atteindra 4,4 millions d’emplois dans le monde, mais seulement un tiers de ces emplois seront pourvus. Ou encore les dépenses de logiciels résultant de la prolifération de la technologie à puce opérationnelle augmenteront de 25% d’ici 2014.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas