Ça ne tombe pas vraiment à Peek…

Par 16 novembre 2009
Mots-clés : Amérique du Nord

"Oh le beau Blackberry bleu !" Mais non, vous n’y êtes pas du tout. Cet appareil n’a du smartphone que l’apparence...

Let’s take a peek… Jetons un oeil sur le Twitter Peek, lancé aux Etats-Unis par le fabricant américain Peek. Passons donc au crible toutes les fonctionnalités de cet appareil dédié aux gazouilleurs du site au petit oiseau bleu.

Tout d’abord, vous pouvez tweeter sur Twitter (je vois déjà les étincelles dans vos yeux…). Deuxièmement, vous pouvez envoyer des emails et en recevoir (et oui, fini le temps du SMS ringard…). Mais ce n’est pas tout ! Suspense… Et bien si en fait, c’est tout...

Vous pourrez vous offrir cette merveille, si vous parvenez toutefois à lui trouver une quelconque utilité pour la somme anecdotique de $99.99 pour les 6 premiers mois. Au-delà, il faudra débourser $7.95 pour avoir la connexion réseau. Et si vous souhaitez tweeter toute votre vie, Twitter Peek a pensé à vous grâce à la formule « lifetime service plan » à $199.99.

Précisons que la version française de ce gadget n’est absolument pas programmée. Ne brûlons pas les étapes, il faudrait déjà voir débarquer la version française de Twitter.

En tout cas, voici qui n’est guère alléchant à l’heure où tout est à la convergence des technologies : téléphone, sms, email, appareil photo, caméra vidéo, musique… en un seul appareil. L’essor des smartphones (avec l’option téléphonie en plus) propose également des accès à tous les sites Internet, soit autant de produits substituables à ce joujou pour collectionneur.

Le Twitter Peek a été accueilli froidement par les internautes. Certains pensent à un retour en arrière, au minitel… D’autres ironisent en proposant de créer un Facebook Peek, un msn Peek, un ebay Peek ou encore un Skype Peek… A ce rythme, il faudra bientôt remplacer nos sacs à main par des valises ...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas