Câbles sous-marins rompus par le tremblement de terre algérien

Par 23 mai 2003

Depuis le terrible tremblement de terre qui a causé la mort jusqu’à hier de 1117 personnes et plus de 6780 blessés en Algérie, les liaisons téléphoniques vers l’Algérie ont été coupées, de même ...

Depuis le terrible tremblement de terre qui a causé la mort jusqu’à hier de 1117 personnes et plus de 6780 blessés en Algérie, les liaisons téléphoniques vers l’Algérie ont été coupées, de même que plusieurs câbles sous-marins de communications vers l’Asie, le Moyen-Orient et le Pacifique.

C’est ce qu’a annoncé hier France Télécom, qui a envoyé dans la nuit du 21/22 mai une centaine de techniciens pour tenter de réparer les dégâts. Les câbles Alpal 2 (Algérie, Palma de Majorque), Sea Me We 2 (Marseille - Singapour), FLAG et Colombus 2 ont été très fortement impactés.

En raison de dégâts importants sur les deux câbles sous-marins desservant l’Algérie (Alpal 2 et Sea Me We 2), immergés à plus de 2500 mètres et sectionnés à plusieurs endroits, les opérateurs de télécommunications de la région Méditerranée co-propriétaires de ces câbles (Algérie, Espagne, Italie, Maroc, Tunisie), dont France Télécom, se trouvent face à une situation sans précédent.

Dans son communique, France Télécom ajoute que « le rétablissement des communications avec l’Algérie se fera de manière progressive ».

(Atelier groupe BNP Paribas – 23/05/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas