Dans le cadre de son programme "gouvernement électronique", IBM parraine

Par 27 octobre 1997
Mots-clés : Smart city, Europe

le projet pilote "Infoville" à Villena, près d'Alicante. Cette expérience, menée depuis juin 1996, réunit également quelques agglomérations de taille comparable à Villena dans la même région, ainsi ...

le projet pilote "Infoville" à Villena, près d'Alicante. Cette expérience,
menée depuis juin 1996, réunit également quelques agglomérations de taille
comparable à Villena dans la même région, ainsi qu'en Italie, Angleterre,
Allemagne et Danemark. Chaque citoyen de Villena aura, progressivement,
accès à Internet, en particulier, au site municipal proposant de nombreux
services. La télébanque, la santé, l'éducation, le télé-achat, les
loisirs, les services régionaux ou municipaux sont déjà proposés. Le
service coûte actuellement 34 pesetas de l'heure (1,20 F), le prix normal
d'une communication locale, plus un abonnement annuel de 9 200 pesetas
(330 F environ). Comme l'explique Juan Usandizaga, président d'IBM Espagne
"pour l'instant nous essayons d'attirer un maximum de gens. Les services
sont donc quasi offerts. Mais nous étudions pour l'année prochaine une
formule d'abonnement plus chère, en accord avec la Province". Si les
particuliers doivent investir dans le matériel informatique, IBM fixe, en
revanche, des prix réduits pour les écoles et quelques entreprises. Les
institutions politiques, en particulier la province de Valence, financent
la quasi totalité de ce projet pilote. Après un an et demi d'expérience,
on constate 6 000 connectés dans les cinq villes-test de la province de
Valence sur 4 millions d'habitants.
(Supplément Radio - Télé - Multimédia - Le Monde - 26/27/10/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas