Dans le cadre de sa restructuration, le groupe coréen Daewoo cède 19 de ses 25 filiales.

Par 17 août 1999
Mots-clés : Smart city

Aux termes de l'accord signé hier avec ses créanciers locaux, Daewoo accepte de vendre d'ici à décembre 19 de ses 25 filiales, pour se concentrer sur ses activités automobiles et tenter de régler se...

Aux termes de l'accord signé hier avec ses créanciers locaux, Daewoo
accepte de vendre d'ici à décembre 19 de ses 25 filiales, pour se
concentrer sur ses activités automobiles et tenter de régler ses dettes
estimées à plus de 51 milliards de dollars.
Après la cession de Daewoo Electronics Co à une société américaine
d'investissement Walid Alomar and Associates (voir la revue de presse du
13/08), le groupe sud-coréen va vendre, avant la fin de l'année Daewoo
Securites, sa société de courtage et de fonds d'investissement, ainsi que
Daewoo Telecom, ses chantiers navals et son activité de BTP.
(Christine Weissrock - 17/08/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas