Calendar, le nouveau service d'agenda en ligne de Google

Par 13 avril 2006
Mots-clés : Smart city

Google vient d'ouvrir au public son projet d'agenda en ligne: Google Calendar. Le système, encore en version bêta, se veut simple et ergonomique. Il permet de gérer en ligne ses rendez-vous. Il...

Google vient d'ouvrir au public son projet d'agenda en ligne: Google Calendar. Le système, encore en version bêta, se veut simple et ergonomique. Il permet de gérer en ligne ses rendez-vous. Il est accessible gratuitement à tout détenteur d'un compte Google.
 
L'outil permet de gérer son agenda et d'avoir un calendrier complet ou de choisir une vue plus détaillée du jour ou des prochaines semaines. Pour l'heure, Calendar est en anglais, mais Google prévoit de le traduire dans d'autres langues. Il supporte IE 6.0+ et Mozilla Firefox 1.07+.
 
Le nouveau service permet encore de rechercher en ligne des événements mentionnés sur des calendriers publics et d'exporter des rendez-vous depuis Outlook, Yahoo! Calendar ou l'iCall d'Apple.Gmail devrait bientôt proposer un module de reconnaissance automatique des événements inscrits dans les emails pour les incorporer à l'agenda en un clic. Notons aussi la possibilité de gérer des alertes ou d'envoyer des invitations à ses contacts.
 
Google Calendar : une innovation assez marquante pour faire la différence?(cliquez pour agrandir)
 
On peut également partager son planning avec ses proches, ou toutes personnes préalablement désignées. Par défaut, Google Calendar est entièrement privé. Google assure qu'aucun de ses employés ne lira les informations personnelles stockées dans l'agenda, cependant, des robots sont susceptibles de les parcourir pour permettre l'affichage de liens sponsorisés en rapport avec les événements enregistrés.
 
Reposant en partie sur la technologie Ajax, qui permet d'effectuer des changements sur la page sans avoir à la recharger, Google Calendar ne présente pas de réelle innovation par rapport à ce que propose la concurrence et implique que l'utilisateur soit connecté à Internet et possède un compte Google.
 
Cependant, cet outil marque une nouvelle étape dans la stratégie de "portalisation" de Google, qui complète de plus en plus ses services et s'éloigne toujours davantage de sa fonction première de "moteur de recherche".
 
 (Atelier groupe BNP Paribas - 13/04/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas