La caméra de contrôle voit plus large que le bout de son objectif

Par 19 décembre 2008

Création d'un panorama virtuel, couplage avec des cartes et suivi automatique des trajectoires. Les responsables de la sécurité auront bientôt leur couteau suisse.

Le suivi de zones urbaines est un véritable cauchemar. Chaque caméra n'amène au surveillant qu'une portion de la zone à étudier et la spatialité est délicate à recréer. C'est ce constat qui a amené deux ingénieurs de l'université de l'Ohio à lancer un programme pour rendre intelligents les yeux des CCTV. Leurs travaux portent sur trois logiciels. Le premier d'entre eux est au point. Il restitue l'ensemble d'un lieu filmé par une caméra sous forme d'un unique panorama dans lequel il est possible de zoomer.
un panorama à 360°
Ce n'est pas un panorama comme on peut en constituer un avec n'importe quel logiciel fourni avec un appareil-photo numérique. Le leur créé une vue à 360 degrés de la scène surveillée. Cette vue ressemble à une photo prise avec un objectif de type Fish-Eye. Les chercheurs s'intéressent à coupler leur technologie avec celle des écrans tactiles multipoints. La deuxième brique du projet est en cours de finition. Elle consiste à relier le panorama avec une carte aérienne type Google Map. Cela permet de géotagger - c'est-à-dire d'obtenir les coordonnées géographiques - chaque pixel affiché sur l'écran.
Le suivi des trajectoires
La troisième et dernière brique utilise les deux premières. Elle devrait à terme aider à trouver dans le panorama toute personne qui a un comportement anormal : soit un comportement suspect, soit un comportement propre aux personnes perdues. Pour cela, le logiciel analysera non pas le physique des passants, mais leurs trajectoires. Chaque déplacement d'un piéton sera comparé à une banque de données comportant les trajets de milliers de piétons dans le même espace, ce qui permettra de déterminer sa normalité.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas