Caméra infrarouge et vidéo-projecteur font sortir les personnages du jeu

Par 27 janvier 2010
Mots-clés : Smart city

La Queen's University travaille sur un dispositif qui affiche sur des cartes à jouer des images en 3D en rapport avec l'avancée du jeu. Un système de réalité virtuelle extensible aux serious games ?

La réalité virtuelle ne s'applique pas uniquement aux solutions de formation ou de marketing mais aussi tout simplement à l'univers du jeu. La Queen’s University a ainsi mis au point un système permettant d’afficher des images animées en trois dimensions sur les cartes d’un jeu de plateau. Et d’interagir directement avec elles, en les touchant du bout des doigts. Le dispositif est composé d'une caméra infrarouge et d'un vidéo-projecteur, installés au-dessus de la table de jeu. Le tout, relié à un ordinateur. Plusieurs marqueurs, invisible à l’œil nu, sont disposés au centre et dans les coins de chacune des cartes. La caméra infrarouge traque ces points invisibles, et détermine la position des cartes, ainsi que leur orientation.
Des interactions tactiles prédéfinies
Elle transmet ces informations à l’ordinateur, qui analyse les données. En fonction d’un certain nombre d’interactions tactiles prédéfinies (glisser la carte sur le plateau, la tourner, la placer à côté d’une autre…), le système reconnaît l’activité des joueurs, et reconstruit la dynamique du jeu. Des contenus tridimensionnels appropriés, générés par l’ordinateur, sont ensuite projetés sur les cartes via le projecteur numérique. Ainsi, des figurines en relief apparaissent, et circulent d’une carte à l’autre, lorsqu’on en place deux côte à côte. Il est également possible de faire glisser le contenu d’une carte, en la soulevant légèrement (avec un angle inférieur à 30°). Et de transvaser ainsi un élément d’une carte vers une autre.
Le système ne se limite pas à l’univers ludique
Autre exemple : lorsque l’on tourne légèrement une carte, le système reconnaît le changement d’orientation, et redirige en temps réel l’objet ou le personnage animé. Selon les chercheurs, les jeux de rôles qui utilisent  des cartes à jouer gagneraient en interaction. Par extension, un tel système pourrait être utilisé pour des serious game. Ou en entreprise, pour proposer des démonstrations de projets aux participants d'une réunion. Les applications dans le secteur du marketing sont aussi évidentes. D'autres systèmes utilisent déjà ce type de technologies interactives pour rendre plus conviviales les sessions de travail. Musion propose ainsi une solution de téléprésence basée sur l'holographie et qui affiche une image réaliste de la personne filmée.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas