CampusMobile publie le Mobile Generation Report 2001/2002 France.

Par 27 février 2002
Mots-clés : Smart city, Europe

Rapport annuel des habitudes et tendances de consommation des étudiants - réalisé entre décembre 2001 et janvier 2002 auprès de 1 650 étudiants.

Selon le rapport annuel des habitudes et tendances de consommation des étudiants publié par CampusMobile, réalisé entre décembre 2001 et janvier 2002 auprès de 1 650 étudiants d’universités, d’écoles de commerce, d’ingénieurs réparties sur l’ensemble de la France, près de 9 étudiants sur 10 disposent d’un accès à Internet et sont équipés d’un téléphone mobile, contre respectivement 53 % et 23 % de la population française (source Baromètre Multimédia Médiamétrie janvier 2002).  Toutefois, alors que les étudiants de grandes écoles disposent dans plus de neuf cas sur dix d’une connexion Internet sur leur lieu d’étude, 57 % seulement des universitaires sont connectés sur leur lieu d’études. En conséquence, 20 % des universitaires se connectent quotidiennement, contre respectivement 73 % et 85 % des étudiants d’écoles de commerce et d’ingénieurs. Moins d’un universitaire sur deux reconnaît la nécessité d’utiliser Internet dans le cadre de son cursus, contre 97 % des étudiants des écoles de commerce et 94 % des écoles d’ingénieurs. Concernant le téléphone mobile, près de 9 étudiants sur 10 préfèrent la formule d’abonnement au prépayé, contre un français sur deux (source Observatoire Mobile ART décembre 2001). Près de deux tiers des appels émis d’un portable sont destinés aux amis étudiants. 79 % des étudiants envoient des SMS au moins quatre fois par semaine, contre 23 % seulement au niveau national (source Baromètre Multimédia Médiamétrie janvier 2002). Les étudiants dépensent en moyenne en téléphonie mobile près de 40 euros par mois, soit environ 14 % de leur budget moyen (hors habitation, EDF et assurances). Orange détient 40 % du marché étudiant, contre 48 % au plan national. Bouygues Telecom détient 33 % du marché étudiant, contre 18 % au plan national. Pour sa part, SFR détient 27 %, contre 34 % au plan national. Par rapport à leurs performances nationales, Orange et SFR reculent chez les étudiants respectivement de 8 et 9 points. Nokia totalise 41 % des parts du marché étudiant, soit les parts de marché d’Alcatel, Motorola, Siemens, Sagem et Ericsson réunies.. Les étudiants concentrent leurs usages majoritairement sur les fonctionnalités les plus simples lorsqu’ils surfent sur le net ou utilisent leur téléphone mobile. Les fonctionnalités plus poussées comme le téléchargement de musique, la messagerie instantanée, les services mobiles d’alertes à la demande, d’informations … rencontrent, pour l’instant, peu de succès et ne sont utilisés que par les « initiés ». (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 27/02/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas