Canada : les banques doivent affiner leur stratégie online

Par 11 juillet 2008

L'e-banking est très développé dans le pays. Les établissements financiers doivent désormais trouver les moyens d'attirer et fidéliser de nouveaux clients pour confirmer le succès de ce canal bancaire.

Les Canadiens, très friands d'Internet, sont passés naturellement au e-banking. Selon ComScore, qui publie une étude sur le sujet*, le pays est l'un des plus développés au monde en matière de banque en ligne : près de 70 % des internautes se rendent régulièrement sur le site de leur établissement financier, contre 50 % environ dans des pays anglophones comme le Royaume Uni et les Etats-Unis. "Le secteur de la banque en ligne est déjà très développé au Canada, ainsi que la concurrence", explique Brent Bernie, président de ComScore Media Metrix Canada. Les banques ne peuvent cependant pas se reposer sur leurs lauriers : l'engouement pour les services online a toutes les chances de faiblir si les établissements ne mettent pas en place de nouveaux services et ne cherchent pas à atteindre de nouveaux clients.
Répondre aux besoins du client en ligne
"Les banques doivent maintenant se pencher sur la nécessité de répondre vraiment aux besoins de leurs clients en ligne si elles veulent attirer et retenir de nouveaux utilisateurs sur ce canal chaque jour plus important". Ainsi, sur l'ensemble de la population qui se rend sur Internet pour réaliser des opérations bancaires, un peu moins de la moitié fait partie des "light users". C'est-à-dire des clients occasionnels, qui ne se rendent sur le site de leur établissement financier que pour quelques services. Ces utilisateurs sont une cible importante pour les banques qui cherchent à attirer de nouveaux utilisateurs : ils sont en effet des clients volatiles, susceptibles de se tourner vers une autre banque si celle-ci leur propose une offre alléchante.
Cible : les 45-54 ans
D'où la nécessité pour les établissements financiers de communiquer massivement sur leurs offres. Ce, stratégiquement : tous les sites ne sont pas pertinents pour afficher des réclames ayant trait au monde de la banque. Selon ComScore, les sites les plus pertinents sont ceux de location de voiture, de finance personnelle, ceux dédiés à la communauté gay et enfin les plates-formes boursières en ligne. A noter : le cabinet, qui a tracé un profil démographique des adeptes canadiens du e-banking, rappelle que l'un des segments les plus importants à cibler pour les banques est celui des 45-54 ans : les clients qui appartiennent à cette tranche d'âge réalisent généralement des opérations financières importantes, comme des investissements immobiliers, des assurances retraite ou des prêts pour les études de leurs enfants.
*Etude réalisée auprès des internautes de trente sept pays en avril 2008.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas