Canal+ entend poursuivre sa stratégie à l'étranger. Dans une interview

Par 06 août 1997
Mots-clés : Future of Retail, Europe

publiée aujourd'hui dans "Le Nouvel Observateur", Pierre Lescure, son PDG rappelle que le groupe est présent dans 10 pays et que "la seule manière d'exister face aux Américains ... c'est d'élargir l...

publiée aujourd'hui dans "Le Nouvel Observateur", Pierre Lescure, son PDG
rappelle que le groupe est présent dans 10 pays et que "la seule manière
d'exister face aux Américains ... c'est d'élargir l'assiette
géographique". Il explique "nous existons dans suffisamment de pays pour
que les Anglo-Saxons trouvent un intérêt industriel à discuter avec nous".
Non seulement, il cite le groupe Murdoch, mais également le géant Time
Warner "le seul à s'opposer à la puissance de Microsoft". Il n'oublie pas
non plus de rappeler qu'Internet intéresse Canal + "d'ici à la fin de
l'année, Canal+ aura installé en Europe 800 000 boîtes qui ouvriront les
petits écrans à Internet". Cependant malgré les liens privilégiés
entretenus entre Canal+ et le groupe Time Warner, Pierre Lescure dément
l'information parue hier dans "La Tribune" sur le rachat du studio Castle
Rock (voir la revue de presse du 06/08) "cette information ne recouvre
aucune réalité". Concernant le projet d'un éventuel rapprochement avec le
groupe de presse Amaury, Canal+ indique que les arbitrages aussi bien en
matière de partenariat avec un groupe de presse que sur le plan budgétaire
ne seront pas ratifiés avant la fin du mois.
(Les Echos - 07/08/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas