Canal + préachète les films qu’elle diffuse.

Par 11 août 1998
Mots-clés : Future of Retail

Chaîne cryptée, Canal + bénéficie à ce titre d’une fenêtre de diffusion des films qui lui est propre. En 1997, canal + a diffusé 434 films, soit cinq de moins qu’en 1996 et dix-neuf de moins qu’en 1...

Chaîne cryptée, Canal + bénéficie à ce titre d’une fenêtre de diffusion
des films qui lui est propre. En 1997, canal + a diffusé 434 films, soit
cinq de moins qu’en 1996 et dix-neuf de moins qu’en 1995. Son mode de
fonctionnement l’oblige à préacheter les films. Devant s’engager à verser
une somme réajustable en fonction du succès en salles des longs métrages,
cela lui permet en revanche de les diffuser un an après leur sortie six
fois sur son antenne.
134 films ont ainsi été préachetés pour un montant total de 844,9 millions
de F, parmi lesquels on compte 108 films d’initiative française (sur 125
au total) et 26 films de coproduction minoritaire (sur 33).
La proportion de préachat de Canal + s’élève à 22,7 % sur le total des
investissements français. Tous les films d’un devis supérieur à 8 millions
de F ont été préachetés par la chaîne cryptée.
Filiale à 100 % du groupe, le Studio Canal + prend des parts dans le
montage de certains films et en acquiert, non pas un droit de diffusion,
mais un droit sur le négatif. Entre 1996 et 1997, la filiale cinéma du
groupe a investi 63,9 millions de F en co-production sur vingt-deux
films.
(Le Figaro 08-09/08/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas