Candidats et recruteurs n’ont toujours pas le même usage des réseaux sociaux professionnels

Par 18 décembre 2013
réseau social professionnel

Malgré une perception commune, les entreprises accuseraient toujours un retard numérique important dans leurs usages des réseaux sociaux par rapport aux candidats.

Si l’emploi souffre actuellement d’une morosité prolongée, les actifs ne s’en laisseraient pas compter. En effet, selon une étude réalisée par Harris Interactive pour Viadeo et l’ACCE, 62% de la population active seraient en veille ou en recherche active d’emplois. Présente à 28% sur les réseaux sociaux professionnels, la population active y trouverait un réceptacle d’informations et un instrument de mise en relation, et ce notamment de la part des cadres. 65% de ces derniers afficheraient en effet une présence sur de tels réseaux. Cette proportion tranche avec les employeurs car seulement 26% sont inscrits sur les réseaux sociaux professionnels et 8% déclarent effectivement recruter par ce moyen. Beaucoup de chemin reste toujours à parcourir…

Une utilisation mature des postulants

Avec des pratiques variées, les candidats confirment une maîtrise avancées des réseaux sociaux professionnels. 78 % des utilisateurs y obtiennent des informations sur des personnes, des secteurs et des entreprises. En effet, si 68 % postulent en direct à des annonces, c’est vers l’affichage et la recherche d’informations que les pratiques se tournent majoritairement. 59% des actifs utilisateurs entrent en contact avec d’autres membres, 57% mettent à jour leur profil et 51% se renseignent sur d’autres personnes. Toutefois, un tiers des utilisateurs concentre ses efforts sur la recherche d’emploi. Prendre contact avec les recruteurs, consulter et, bien sûr, postuler à des offres constituent les pratiques types. 43% des actifs attendent d’ailleurs une plus grande abondance et diversité des offres sur les réseaux sociaux professionnels et 36% réclament à échanger plus facilement avec les recruteurs via cet outil.

Des pratiques des recruteurs pas nécessairement convergentes

Si les réseaux sociaux professionnels disposent d’une très bonne image chez les recruteurs, ils n’arrivent qu’en 4ème position dans la hiérarchie des outils de recrutement. Leur usage n’est pour l’instant pas généralisé. Néanmoins, pour ceux voulant recruter, il est important d’articuler la communication de marque employeur avec la communication de l’entreprise via la page entreprise. Ainsi 74% des recruteurs confirment que les réseaux sociaux professionnels facilitent l’accès aux candidats. Mais, si 45% se renseignent sur les candidats grâce à des derniers, seulement un quart entrent directement en contact avec eux via ce biais.
 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas