La capacité à innover décisive pour la survie d'une entreprise ?

Par 16 novembre 2011
Mots-clés : Smart city, Amériques, Asie, EMEA
business fail

Les compagnies qui ne sauront pas s'adapter aux outils 2.0 et aux usages qu'ils impliquent risquent d'avoir du mal à évoluer. Un constat partagé par les salariés eux-mêmes.

Les entreprises non innovantes, amenées à disparaître d'ici 2020 ? C'est la première conclusion d'un rapport mené conjointement par l'Economist Intelligence Unit et Ricoh, et qui sera dévoilé en mars 2012. Selon un sondage réalisé entre septembre et octobre 2011 auprès de 567 dirigeants d'entreprise officiant dans différents secteurs, ils sont 60 % à être convaincus que leur activité va connaître de profondes modifications dans les dix prochaines années, notamment à cause du développement des nouvelles technologies. De plus, 37% des personnes interrogées estiment que leur société ne sera pas capable de s'adapter à ces outils, d'où des pertes significatives de parts de marché par rapport à la concurrence. Dans certaines industries, le pessimisme est de mise : 30 % des sondés dans le secteur informatique pensent que leur entreprise n'existera plus en 2020.

L'innovation grâce aux employés et aux clients

Les nouvelles technologies risquent de modifier le fonctionnement même des sociétés. 63% des dirigeants prévoient un passage à des structures décentralisées où les décisions importantes pourront venir de la périphérie des organisations. L'innovation des processus des entreprises seront au cœur de leur éventuelle réussite avec des idées et des propositions qui ne viendront plus uniquement du haut de la hiérarchie mais également des employés et des clients, qui "joueront un rôle fondamental de catalyseur de ces transformations", selon David Mills, vice-président chez Ricoh. Aux dirigeants de savoir être à l'écoute de ces nouveaux pourvoyeurs.

L'accès à l'information depuis toutes les strates des sociétés

C'est notamment dans la transmission des connaissances au sein de l'entreprise qu'il faudra évoluer rapidement pour s'adapter aux nouvelles exigences du numérique mais aussi des habitudes de travail des salariés. "Les informations devront être aisément accessibles pour les employés, à travers toute l'organisation. Le nombre de travailleurs distants augmente constamment, d'où la nécessité croissante d'accéder aux informations depuis divers emplacements". Des problématiques dont les dirigeants sont bien conscients, puisque 70% d'entre eux estiment que la technologie permettra d'optimiser leur efficacité opérationnelle et engendrera des profits supplémentaires.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas