Le capteur sans fil se plie à toutes les applications mobiles

Par 19 décembre 2008
Mots-clés : Smart city, Europe

Pour créer de nouveaux services mobiles instantanément adaptables à l'environnement de l'utilisateur, des chercheurs élaborent un modèle de reconfiguration à distance de capteurs sans fil multifonctions.

Des chercheurs de l'IUT de Bayonne veulent proposer un nombre quasi illimité d'applications mobiles multimédias prenant en compte l'environnement proche de l'utilisateur. Ce, en ayant recours à un nombre limité de capteurs mobiles et reconfigurables à distance. Leurs travaux sont exposés dans un article intitulé "Sensors integration into multimedia applications". "Il existe déjà des capteurs multifonctions qui prennent en compte la luminosité, la pression, l'humidité, les déplacements etc.", explique à L'Atelier l'un des auteurs, Philippe Roose, maître de conférences en informatique. "Mais la plupart de ces capteurs ne sont pas suffisamment flexibles". Ces derniers sont en général fixes si bien qu'ils ne peuvent être déplacés en fonction des besoins. Ils ne sont par ailleurs pas reconfigurables à distance : il faut les ramener à leur base et les rebrancher à chaque fois qu'on veut en changer l'application.
Principe de reconfiguration dynamique
"Cela n'est pas pratique. Nous travaillons donc sur des capteurs rechargeables et tâchons de leur appliquer ce qu'on appelle un modèle de reconfiguration dynamique". Le projet a d'abord supposé un travail d'optimisation des batteries et de paramétrage de l'envoi d'informations : "les capacités d'un capteur sans fil en réception et transmission sont très limitées. Il faut donc qu'ils n'envoient les données que lorsque c'est nécessaire". Autre axe de recherche : utiliser les communications sans fil pour aller directement reconfigurer le capteur et modifier ses fonctions sans retour à la case départ. "On envoie de nouvelles applications au capteur et celles-ci, grâce à la machine virtuelle Java, vont ensuite être compatibles avec n'importe quel périphérique mobile : PDA, smartphone etc. Il s'agit d'un modèle unifié : il convient à toutes les applications logicielles, celles des capteurs comme des mobiles".
Modèle unifié de composants matériels et logiciels
On peut de la sorte imaginer qu'un même capteur qui calcule la lumière et détecte les mouvements puisse dans un cas servir à régler automatiquement la luminosité de l'écran d'un périphérique et dans un autre cas qu'il permette d'adapter la représentation d'un plan GPS en fonction des déplacements de la personne. "Le GPS gère la position mais pas l'orientation. Avec des capteurs, on peut grandement affiner ce genre de services et en proposer d'autres, inédits. Il est cependant impossible d'intégrer tous ces capteurs à un simple appareil mobile : même si une simple caméra intégrée à un portable peut par exemple détecter des mouvements, cela nécessite un traitement d'image très lourd". C'est la raison pour laquelle les chercheurs parient plutôt sur des capteurs externalisés, mobiles et instantanément reconfigurables en fonctions des applications qu'on veut leur faire servir.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas