Capteurs et avatars facilitent la préparation d'entretiens d'embauche

Par 29 mars 2012 1 commentaire
Mots-clés : Innovation, Laval, Europe
Entretien d'embauche

Pise analyse à la fois les réponses d'un candidat mais aussi sa posture et son état émotionnel. Cela afin de lui donner un retour le plus complet possible sur les axes d'amélioration à apporter.

Pour préparer efficacement un entretien d'embauche ou d'évaluation, il faut évidemment maîtriser son discours. Mais également son langage corporel et émotionnel, juge un consortium privé/public qui a mis au point Pise (pour Plate-forme Immersive de Simulation d'Entretien d'embauche). Le système, qui était présenté au Laval Virtual, combine un système d'entraînement à un entretien et tout un dispositif d'observation et de captation de l'état physique de la personne. Concrètement, l'utilisateur est muni de capteurs encéphalo-graphiques qui détectent son état émotionnel et enregistrent ses rythmes biologiques (coeur, respiration...).

Un recruteur virtuel qui a du ressenti

Une webcam va également scruter ses mouvements faciaux. Il est ensuite immergé dans un environnement virtuel, ici un bureau ou une salle de réunion, et va interagir avec un ou plusieurs recruteur(s) virtuel(s), représentés par des agents intelligents. L'utilisateur suit alors les différents scénarios qui lui sont proposés et répond aux questions. Au même moment, les deux états émotionnel et comportemental sont renvoyés au(x) "recruteur(s)". Ces données sont traitées en temps réel par un moteur comportemental pour permettre un dialogue réaliste entre le recruteur virtuel et le candidat.

Se coacher en fonction des données

A la fin de l'entretien et en guise de "debriefing", le candidat pourra visualiser sa prestation à l'écran grâce un avatar le représentant et reproduisant ses réactions captées lors de la conversation. L’analyse de ces données est censée l’aider à progresser. Il pourra détecter plus facilement ses moments de stress ou d'inattention en fonction de l'accélération de ses battements de cœur, de son regard... L’objectif est à terme est de commercialiser ce simulateur à des entreprises ou des organismes à finalité sociale.

* Le système a été co-développé par l’Istia (école d'ingénieurs de l'Université d'Angers), Lisa (Laboratoire d’Ingénierie des Systèmes Automatisés de l’université d'Angers) et trois entreprises régionales (Openspace3d, Performanseet Enozone).

Haut de page

1 Commentaire

Vous trouverez une vidéo de présentation du projet PISE à l'adresse suivante : http://www.youtube.com/watch?v=mg81DzTsUHM&feature=youtu.be

Soumis par p.peres - le 01 avril 2012 à 15h43

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas