Les capteurs de nouvelle génération, un marché en pleine croissance ?

Par 13 novembre 2013
marché capteurs

Intégrés au sein de plus en plus d'appareils, le marché des capteurs est devenu une industrie prédominante du secteur électronique

Si les voitures ne semblent pas encore prêtes à voler, la maison intelligente, les objets intelligents sont, si ce n'est déjà une réalité, du moins en passe, de devenir une partie intégrante de notre quotidien. Le point commun à ces objets intelligents, et la raison de ce saut technologique, tiennent à l'évolution des capteurs, évolution qui se traduit, en parallèle au développement de nouveaux produits intelligents, par une explosion du marché. Les capteurs représentaient ainsi en 2012 un marché de plus de 64 milliards de dollars. Ces informations, fournies par le cabinet de business consultants Frost & Sullivan, permettent de mettre en lumière les différentes générations de ces capteurs. Les Big 4, c'est à dire les capteurs de base historiquement, comme les capteurs de flux, de pression, de niveau et de température ne représentent ainsi plus que 32% du marché, contre près de 60% pour les capteurs d'application, capteurs de vitesse, biocapteurs ou de vibration par exemple. Le dernier ensemble est celui des capteurs émergents, capteurs de plus en plus spécialisés, dont la part atteint déjà 9% à près de 6 milliards de dollars.

Un produit central

La croissance forte qu'enregistre le marché des capteurs s'explique par leur intégration verticale au sein du processus de production. Intégration qui grâce à la spécialisation des capteurs de nouvelle génération devient presque systématique dans certains secteurs. Dr Rajender Thusu, auteur du rapport Improved Smartness and Higher Intelligence Necessary to Open Growth Opportunities for Sensors pour Frost & Sullivan définit ainsi comme cruciaux pour l'évolution des capteurs aussi bien les smart grids et les initiatives écologiques comme les applications de séquestration de CO2 ou de contrôle de l'empreinte hydrique que l'évolution des systèmes de surveillance et protection ou les biocapteurs non-invasifs dans le secteur médical. De fait les capteurs sont devenus des outils souvent cruciaux dans la gestion de grands enjeux sociétaux. Ce sont ainsi 87 types différents de capteurs que l'on peut recenser sur le marché aujourd'hui, avec un investissement dans la recherche et développement toujours plus important. Les capteurs semblent ainsi entrés dans un cercle vertueux, de plus en plus importants dans les différentes étapes de production, leur systématisation permet d'en abaisser les coûts et de pénétrer d'autant plus des secteurs moins spécifiquement technologiques.

Smartness to Intelligence

"La Recherche & Développement continuelle a aidé les capteurs a évoluer dans le temps depuis de simples transmetteurs vers des capteurs intelligents" explique le Docteur Rajender Thusu. De fait l'évolution des programmes tout comme des matériaux utilisés, avec notamment l'apparition de "capteurs mous", indique bien le virage effectué dans leur utilisation. Il ne s'agit plus seulement de transmettre l'information mais de la trier et de l'analyser, "De hauts niveaux d'intelligence et d'utilisation de programmes devraient permettre d'assurer l'intégration de divers appareils et systèmes intelligents aussi bien dans la production industrielle qu'auprès des services" Rajender Thusu prend ainsi l'exemple des signaux de maintenance. Avec la mise en place de capteurs intelligents, ceux-ci seront à même de cibler et prévoir exactement les défaillances et ainsi rationnaliser le processus de maintenance.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas