Capteurs et logiciels pour optimiser la consommation électrique des bâtiments

Par 18 avril 2011
Capteurs au dessus d'un bâtiment

Pour réduire les consommations électriques inutiles, en particulier dans les espaces commerciaux, un logiciel relié à des capteurs infrarouges et des commutateurs localise et régule la perte d'énergie.

Aux Etats-Unis, les bâtiments consomment à eux seuls 40 % de l’énergie produite, et les trois-quarts de cette consommation sont électriques, pour la climatisation, la ventilation et le chauffage. Pour limiter les gaspillages, en particulier lorsque les locaux sont vides, une équipe de chercheurs du département d'ingénierie informatique de l'université de San Diego (Californie) a développé une solution à base de capteurs infrarouges et d'interrupteurs reliés à un logiciel. Objectif: régler la consommation électrique sur les moments où elle est nécessaire, en différenciant heures pleines et heures creuses.

Localiser les pertes d’énergie

Ce logiciel s’en remet donc à des capteurs infrarouges dits « passifs » (ceux qui, typiquement, déclenchent un éclairage au passage d'une personne). Conçu en interne à l'université pour réduire les coûts, cet équipement est associé à des commutateurs à lame qui réagissent à une présence magnétique. Ces derniers sont disposésdans les pièces des bâtiments au niveau des ouvertures (portes, fenêtres). Des aimants sont, eux, intégrés dans les portes, de manière à se retrouver en face des commutateurs lorsque lesdites portes sont fermées. Résultat: à chaque fermeture et ouverture, l’interrupteur réagit. Il localise en temps réel les espaces concernés, signale la situation aux capteurs qui transmettent l’information à une base de données centrale.

Détecter les mouvements

Un algorithme détermine alors si le bâtiment est vide ou occupé. Selon les cas, la climatisation est alors stoppée ou mise en route. Lors du test mené par les chercheurs, au sein même du bâtiment de leur département d'ingénierie informatique, le système a pu détecter sans faute 96% des ouvertures-fermetures de portes.Par ailleurs, en détectant des paramètres comme l’humidité ou les variations de températures, les capteurs permettent également de savoir combien de personnes sont présentes dans telle ou telle pièce d’un bâtiment tout entier. A la suite des premiers essais, ce dispositif a permis une économie d’énergie située entre 9,5 et 15,7% sur un bâtiment de cinq niveaux.

 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas