Les capteurs ouvrent la voie aux applications intuitives

Par 25 mai 2010
Mots-clés : Digital Working

Accéléromètre, gyroscope, capteurs 3D et GPS sont de plus en plus intégrés aux appareils électroniques, permettant de nouvelles applications, les services de géolocalisation en tête.

Les consommateurs sont de plus en plus demandeurs d'appareils électroniques multifonctions. Et par conséquent de services d'applications intuitives, révèle une étude de Frost & Sullivan intitulée Opportunities for Sensors in Consumer Electronics. Ces technologies déjà bien implantées dans l'industrie automobile et aéronautique - - devraient assurer une belle croissance pour le marché de la grande consommation. D'autant que la compétition entre les développeurs de ces technologies garantit déjà une accessibilité des produits "Les fabricants rivalisent pour attirer l'attention des consommateurs, ce qui va contribuer à des applications innovantes pour un coût limité", déclare l'un des chercheurs. Caractéristique de cette évolution : la généralisation de la géolocalisation.
Maîtriser la multitude d'informations disponibles
Ce service va contraindre les fabricants à travailler en collaboration avec les fournisseurs de services. Les données de localisation fournies par de nombreuses sources (véhicules, téléphones, appareils photos…) connectées au réseau et usant de ces technologies GPS sont de plus en plus nombreuses. "Donner sens à ces données est devenu indispensable pour les consommateurs comme pour les entreprises qui utilisent ces services", indiquent les chercheurs de Frost & Sullivan. Comme indiqué dans l'étude, une multitude d'universités cherchent actuellement à développer des applications qui hiérarchiseront ces informations provenant de la ville ou du trafic urbain.
La sécurité en question
Bien que les perspectives de ce marché soient optimistes, certains facteurs vont ralentir sa progression. Comme les risques liés à une utilisation frauduleuse de ces données ou l'usurpation d'identité. La standardisation en ce qui concerne les capteurs sera donc plus longue au fur et à mesure que les applications seront pointues et variées. Pour les chercheurs, il incombe à l'utilisateur final de faciliter ce processus. "Responsabiliser et éduquer les consommateurs sur les traces d'informations qu'il laisse en ligne est une manière éventuelle de gérer ce flot de données", précisent-ils.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas