Les cartes prépayées sont en plein essor.

Par 04 mai 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

Aujourd'hui, Bouygues Télécom doit annonce l'arrivée d'un nouveau produit dans l'univers de la carte prépayée pour les téléphones mobiles. Le mois dernier, mettant à la disposition des utilisate...

Aujourd'hui, Bouygues Télécom doit annonce l'arrivée d'un nouveau produit
dans l'univers de la carte prépayée pour les téléphones mobiles.
Le mois dernier, mettant à la disposition des utilisateurs trois
nouvelles gammes de prix, France Télécom baissait de 12,5 % les tarifs de
sa Mobicarte. SFR,pour sa part, compte élargir dans le courant du
troisième trimestre les offres tarifaires de ses cartes Entrée libre et
Direct Live.
Selon Didier Quillot, directeur commercial de France Télécom Mobiles "1999
marquera le développement majeur de la carte prépayée en France". Les
cartes prépayées séduisent des consommateurs aux profils très différents
depuis leur arrivée en 1997, allant des étudiants, aux utilisateurs
refusant de s'engager pour une durée minimal de douze mois, en passant par
les touristes . Responsable du marketing chez Bouygues Télécom, Léonore
Dobbelaere constate "les consommateurs potentiels sont ceux qui ne peuvent
pas prévoir leur consommation".
Pour séduire cette clientèle de plus en plus nombreuse, les trois
opérateurs rivalisent d'imagination. France Télécom et SFR ont élargi leur
gamme aux femmes et aux jeunes en proposant des formules tarifaires plus
intéressantes, des téléphones plus "design", des couleurs plus "tendance"
...
A Noël dernier, les ventes ont prouvé que le marché français des cartes
prépayées disposait d'un fort potentiel de croissance. Didier Quillot
reconnaît "il est plus facile d'offrir une carte prépayée qu'un téléphone
avec forfait".
Léonore Dobbelaere indique "en Italie, au Portugal ou en Espagne, le taux
de prépayé est beaucoup plus élevé qu'en France où nous n'en sommes encore
qu'aux balbutiements". Toutefois, selon les pays, les comportements des
consommateurs sont très différents. Consultant marketing chez Cesmo,
Patrick Laurencier souligne "Les Latins ont développé le prépayé comme
mode de paiement, ce qui n'est pas le cas chez nous".
Néanmoins, les trois opérateurs sont unanimes pour reconnaître que le
marché des cartes prépayées est appelé à se développer beaucoup plus
rapidement que celui des forfaits. Chez SFR, on indique "le prépayé dans
la téléphonie mobile représente aujourd'hui entre 25 et 30 % du volume
global des ventes. Ce chiffre a pratiquement doublé en un an ! sur les
12,5 millions d'abonnés SFR, près de 3 millions sont aujourd'hui des
adeptes du prépayé".
(Le Figaro - 4/05/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas