En cas de catastrophe, le téléphone facilite la collecte d'informations

Par 10 janvier 2012
Mots-clés : Smart city, Europe
téléphone help

Reunite permet de récolter et de centraliser des témoignages, puis d'effectuer des recherches simplifiées dans les contenus. Ceux-ci sont consultables à distance.

 

Dans les cas de catastrophes naturelles ou de sinistres causés par des attaques armées, les secours font généralement face à deux défis : secourir les populations et retrouver celles portées disparues. Dans le deuxième cas, le partage d’informations est essentiel, mais compliqué par l’action généralement éclatée des secours. C’est pour cela qu’une équipe de chercheurs de l’université de Manchester, menée par le docteur Gavin Brown, a mis au point un système mobile pour pallier ces difficultés. Il consiste en une application appelée Reunite et une plate-forme web sécurisée. L’idée ? Remplacer le fragile stockage d’informations sur papier par des données numérisées facilement accessibles de n’importe où et protégées des aléas du terrain.

Un site partagé partout dans le monde

A la base de la recherche de personnes disparues, il y a la récolte de témoignages sur place. Reunite propose aux secours (ONG, organisations humanitaires, etc.) d’enregistrer sur mobile ces récits et de les transférer aussitôt sur un serveur central. Ils sont ensuite transformés en fichier en un format permettant d’opérer une recherche dans les contenus. Ils sont alors consultables à distance par d’autres utilisateurs en charge des recherches, sur un site. Celui-ci est un espace sécurisé, accessible sur mot de passe. On retrouve un peu l’esprit du réseau social, “mais pas au sens de Facebook”, note Gavin Brown. “Simplement, des gens de confiance, travailleurs dans l’humanitaire, y accèdent depuis partout dans le monde”. Un moyen de démultiplier les efforts et de partager plus rapidement des informations cruciales.

Un logiciel-serveur sur mobile ou PC

Autre application conçue par l’équipe, Where’s Safe (que l’on peut traduire par: “où est-on en sécurité”) concerne la recherche de zones sûres où les populations peuvent se réfugier, toujours en cas de catastrophes. Le système s’articule autour d’un logiciel agissant comme un serveur central et où sont listées les zones en question. Il peut être installé et contrôlé sur un ordinateur mais aussi sur un mobile. Les populations n’ont alors qu’à envoyer un SMS à ce serveur pour savoir où aller ; ils reçoivent en réponse la zone où se réfugier. “La mise à jour des zones sûres ou non est assurée par une personne habilitée et qui a une vision globale de la situation”, précise Gavin Brown. “L’intelligence du système permet de diriger les gens vers telle ou telle zone en fonction des paramètres définis par cette personne”.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas