Catherine Traumann est favorable à l'instauration d'un "droit d'autoriser" spécifique pour la diffusion numérique.

Par 30 juin 1999
Mots-clés : Future of Retail

Hier, à l'ouverture des états généraux du disque, réunissant à la Grande Halle de la Villette l'ensemble de la filière musicale, la ministre de la Culture et de la Communication s'est déclarée fav...

Hier, à l'ouverture des états généraux du disque, réunissant à la Grande
Halle de la Villette l'ensemble de la filière musicale, la ministre de la
Culture et de la Communication s'est déclarée favorable à la rémunération
de la copie privée sur les supports vierges numériques, afin de limiter le
pillage de la musique sur Internet.
La ministre s'est par ailleurs "interrogée sur la pertinence de créer une
redevance sur les graveurs et les enregistreurs. Cette extension
relèverait d'une disposition législative".
Selon Catherine Trautmann, l'accélération de la diffusion pirate sur
Internet et le développement de la contrefaçon par le biais de la copie
privée numérique font "craindre la baisse progressive des ressources
issues de la vente de disques. En conséquence, le droit d'autoriser pour
la diffusion numérique, selon des modalités à déterminer avec les
producteurs, les auteurs et les artistes, me semble une piste à étudier".
(La Tribune - Les Echos - 30/06/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas